Aller au contenu principal

[Edito] Danone montre l’exemple

Danone montre l'exemple

Les actionnaires de Danone ont approuvé le vendredi 26 juin à plus de 99 % l’adoption par le géant agroalimentaire du statut d'« entreprise à mission » qui lui enjoint d’aller au-delà de la recherche de rentabilité en poursuivant des « objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux ». Un plébiscite pour Emmanuel Faber, le président-directeur général du groupe, qui avait annoncé le 20 mai vouloir faire de Danone la « première entreprise à mission cotée ». « Vous venez de déboulonner une statue de Milton Friedman (économiste américain considéré comme un des pères du néolibéralisme, ndlr). Ça peut en inquiéter certains, mais qu’ils se rassurent, il y en a encore beaucoup », a déclaré à ses actionnaires celui que Franck Riboud a surnommé le « moine soldat ». La notion de société à mission, introduite par la loi Pacte sur la croissance promulguée il y a un an, permet à une entreprise commerciale d’intégrer dans ses statuts des objectifs sociaux et environnementaux auxquels elle consacrera des moyens et un suivi. Danone intègre donc à son « modèle de croissance rentable et durable » les objectifs d'« améliorer la santé », notamment « grâce à un portefeuille de produits plus sains », de « préserver la planète et renouveler ses ressources » ou encore de mieux impliquer les salariés dans ses décisions. Un comité de mission est chargé de suivre les objectifs. « Une dream team », selon Emmanuel Faber comptant l’ancien directeur général de l’OMC Pascal Lamy, l’ancienne ministre des Finances du Nigeria ou encore Ngozi Okonjo-Iweala, actuelle présidente de l’Alliance mondiale pour les vaccins et vaccinations. Le temps du greenwashing semble terminé. Le leader français montre la voie et pourrait inciter nombre d’autres industriels de l’agroalimentaire à s’engager à leur tour. La notion d’« entreprise à mission » n’est pas réservée qu’aux grands groupes. Nous évoquions il y a quelques semaines dans ces colonnes la démarche de Laiterie Gilbert. Patrons de PME, bien souvent déjà sur un modèle de croissance rentable et durable, ne laissez pas les grands groupes s’emparer seuls de ce statut, adoptez-le sans attendre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Papillon
[Edito] Gare à l’effet papillon

Drôle de confinement que nous vivons là ! Les Français ont le droit d’aller travailler, d’emmener leurs enfants à l’…

Restaurant
[Edito] Il va y avoir de la casse !

Qui l’aurait cru ? Année après année, les experts prévoyaient une croissance forte des repas pris hors du domicile en…

Pixabay
[Edito] Jouer à fond la préférence locale

Et voilà nous y sommes. La France, comme de nombreux pays d’Europe, débordée par une nouvelle vague de contaminations au…

E-commerce
[Edito] Investir dans le e-commerce

Plus que modifier les habitudes de consommation, la crise engendrée par la Covid-19 accélère les transformations qui…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio