Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Aviculture
L’Anvol de la volaille made in France

La filière volaille de chair française est rassemblée sous l’aile d’une interprofession qui a pris récemment le joli nom d’Anvol. Pour les professionnels, il s’agit désormais d’aller vers plus de bio, plus de label et moins d’importation.

© Jean-Charles Gutner

Au-delà du jeu de mot, l’Anvol, ou Association nationale interprofessionnelle de la volaille de chair, est surtout le nouveau nom adopté par les professionnels de ce secteur pour représenter l’ensemble de la filière (15 membres, 4 comités et un membre spécial), de l’amont à l’aval. Elle aura pour mission essentielle de représenter et de défendre les quelques 100 000 emplois, 15 000 entreprises et les 6,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires constitutifs de cette branche économique. Aujourd’hui, l’Anvol estime à, 2,7 milliards d’euros les investissements nécessaires – dans une immense majorité, ils viendront de la filière elle-même - d’ici à 2022. 2,2 milliards devraient être fléchés vers le secteur de la production (dont les accouveurs) et les 400 millions restants vers la spécialisation des abattoirs et la modernisation des outils de découpe et de transformation. Autres objectifs fixés par l’Anvol : + 50 % de volaille bio et + 15 % de volaille Label Rouge d’ici 2022, passer de 33 % à 23 % en volailles importées et poursuivre le travail déjà entamé par rapport aux attentes sociétales (bien-être animal, moins d’antibiotique, plus de biodiversité ; développement de la biosécurité…). Un rude parcours !

Les plus lus

[Néo-ruraux] Aménagement routier : les engins agricoles ne passent plus
Les moissonneuses-batteuses, les ensileuses ou les tracteurs avec combiné de semis ne peuvent plus circuler dans ce village,…
Les agriculteurs ont besoin de bras pour continuer à nourrir la population
La filière agricole se mobilise pour subvenir aux besoins alimentaires de la population. Mais la crise du Covid-19 entraîne une…
[Coronavirus] Et si la crise sanitaire changeait le regard des Français sur le monde paysan
Les Français se ruent dans les commerces alimentaires. La peur de manquer leur rappelle que le premier maillon de la chaîne de…
député européen parlement jérémy decerle agriculteur agriculture politique
[Tribune] Jérémy Decerle : "Ah, tiens, l’agriculture est un secteur stratégique"
Avec la crise du coronavirus, la place de l'agriculture et de l'agroalimentaire redevient centrale. Jérémy Decerle, député…
Coronavirus : quelles conséquences et quelles pertes pour l'agriculture et l'agroalimentaire ?
L’économie mondiale vit à l’heure du coronavirus et le marché des matières premières agricoles est dans la turbulence. Les…
Le ministre de l’Agriculture appelle ceux qui n’ont plus d’activité à rejoindre les rangs de l’agriculture
C’est un appel que lance le ministre de l’Agriculture ce 24 mars. En raison de la crise du coronavirus, l'agriculture manque de…
Publicité