Aller au contenu principal
Font Size

FoodTech
Imiter la viande : un domaine qui capte de plus en plus de fonds

Le phénomène s’observe au niveau mondial, les starts-up qui se proposent d’imiter la viande se développent grâce aux financements qui leur sont octroyés. Dans ce domaine de la FoodTech, les champions du monde sont les Etats-Unis.

© Marco Verch Professionnal / flickr

 

C’est une première : l’ONG américaine Good Food Institute (GFI) a publié le 17 mai un rapport mondial sur les start-up proposant des substituts aux produits animaux. Agri 79 qui diffuse l’information indique que ce marché concerne la viande, le lait et les œufs. Pour la viande, l’étude distingue « la viande in vitro, produite à partir de cellules-souches et dont les vertus écologiques sont contestées, et les imitations végétales plus classiques (à base de soja, de pois…) », précise le journal départemental.

 

Sur les deux segments, les investissements qui permettent le financement de start-up s’accélèrent depuis 5 ans, partout dans le monde mais plus particulièrement aux Etats-Unis. Dans ce pays, « les imitations végétales ont capté 678 millions de dollars », informe Agri 79, « contre environ 300 millions de dollars en 2015 ». Comparativement, l’Europe a investi 76 millions de dollars dans ce domaine. Pour la viande in vitro, les montants investis au niveau mondial ont plus que doublé entre 2017 et 2018, pour atteindre 49 millions de dollars.

Le rapport observe donc les différences de développement de la « food science » d’un côté et de l’autre de l’Atlantique. Agri 79 rapporte les propos de Mathieu Vincent, co-fondateur du cabinet d’études Digitalfoodlab qui estime qu’en Europe, « 80 % des montants investis dans les start-up de la foodtech vont aux nouveaux services de livraison comme UberEats. » En revanche, les Etats-Unis connaissent « une vraie effervescence » dans ce domaine.

 

 

 

Lire aussi dans La Croix : La viande végétale, un marché en pleine expansion,

dans Les Echos : L'essor inexorable des alternatives à la viande,

dans Le Figaro : En 2040, 60 % de la viande que nous mangerons sera artificielle ou végétale,

et dans Process alimentaire : Avec Beyond Meat, les analogues de viande s'installent en Europe.

 

Les plus lus

Moisson record : avec 173,98 q/ha un néo-zélandais bat le record de rendement en blé
Eric Watson, agriculteur néo-zélandais d’Ashburton, bat pour la deuxième fois consécutive le record du rendement en blé avec une…
Louis Bodin
[VIDEO] Quand le Mr. Météo TF1, Louis Bodin, conduit une moissonneuse-batteuse !
Le groupe agricole Noriap des Hauts-de-France et Seine-Maritime invite Louis Bodin, ingénieur-prévisionniste-météorologue, à…
Qui est Julien Denormandie nouveau ministre de l'Agriculture ?
Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé, le 6 juillet, la nomination de Julien Denormandie au poste de…
Julie Bléron, référente agricole de gendarmerie
Dans l’Orne, la gendarmerie a une spécialiste du monde agricole
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie. Sa mission est de recréer un lien entre la gendarmerie et l’agriculture. Avec…
Urine
Le pipi des Parisiens au service de l’agriculture
Comment réduire l’utilisation des engrais chimiques dont l’usage contribue au changement climatique et menace les milieux…
Joseph Boussion & Hugo Clément
Loup abattu - le berger Joseph Boussion recadre Hugo Clément : la vidéo vue plus d’un million de fois
Dimanche 5 juillet, un loup est abattu au col du Lautaret, en Hautes-Alpes. Cet abattage légal est-il normal ? Entre indignation…
Publicité