Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FoodTech
Imiter la viande : un domaine qui capte de plus en plus de fonds

Le phénomène s’observe au niveau mondial, les starts-up qui se proposent d’imiter la viande se développent grâce aux financements qui leur sont octroyés. Dans ce domaine de la FoodTech, les champions du monde sont les Etats-Unis.

© Marco Verch Professionnal / flickr

 

C’est une première : l’ONG américaine Good Food Institute (GFI) a publié le 17 mai un rapport mondial sur les start-up proposant des substituts aux produits animaux. Agri 79 qui diffuse l’information indique que ce marché concerne la viande, le lait et les œufs. Pour la viande, l’étude distingue « la viande in vitro, produite à partir de cellules-souches et dont les vertus écologiques sont contestées, et les imitations végétales plus classiques (à base de soja, de pois…) », précise le journal départemental.

 

Sur les deux segments, les investissements qui permettent le financement de start-up s’accélèrent depuis 5 ans, partout dans le monde mais plus particulièrement aux Etats-Unis. Dans ce pays, « les imitations végétales ont capté 678 millions de dollars », informe Agri 79, « contre environ 300 millions de dollars en 2015 ». Comparativement, l’Europe a investi 76 millions de dollars dans ce domaine. Pour la viande in vitro, les montants investis au niveau mondial ont plus que doublé entre 2017 et 2018, pour atteindre 49 millions de dollars.

Le rapport observe donc les différences de développement de la « food science » d’un côté et de l’autre de l’Atlantique. Agri 79 rapporte les propos de Mathieu Vincent, co-fondateur du cabinet d’études Digitalfoodlab qui estime qu’en Europe, « 80 % des montants investis dans les start-up de la foodtech vont aux nouveaux services de livraison comme UberEats. » En revanche, les Etats-Unis connaissent « une vraie effervescence » dans ce domaine.

 

 

 

Lire aussi dans La Croix : La viande végétale, un marché en pleine expansion,

dans Les Echos : L'essor inexorable des alternatives à la viande,

dans Le Figaro : En 2040, 60 % de la viande que nous mangerons sera artificielle ou végétale,

et dans Process alimentaire : Avec Beyond Meat, les analogues de viande s'installent en Europe.

 

Les plus lus

Vignette
Nagui et L214 découvrent les vaches à hublot : le monde agricole réagit
L214 a publié une vidéo de vaches équipées de canules. Les images ont été tournées dans un centre de recherches privées de…
Vignette
Derrière un stagiaire en élevage peut se cacher un militant de la cause animaliste
Un maître de stage averti en vaut deux. Attention aux stagiaires d’activistes animalistes qui peuvent proposer leurs services…
Vignette
Le mystère des cercles dans les céréales élucidé
Retour sur l’histoire insolite du crop circle à Saint-Hippolyte en Alsace. Les auteurs de cette belle figure géométrique étaient…
Vignette
Cédric Villani craint un accaparement de la data agricole par les Gafa
A l’occasion du LFDay organisée par la Ferme digitale à Paris le 7 juin 2019, Cédric Villani, mathématicien et député de l’…
Sodiaal attend " du mieux " en 2019
Lait
Le plan d’économies et les efforts déployés pour créer de la valeur ajoutée devraient commencer à porter leurs fruits en 2019.
Vignette
Les vaches à hublot alimentent les discours sur la cause animale et font monter la polémique sur le financement de L214
Sébastien Arsac, co-fondateur de l’Association L214. Jean-Baptiste Moreau, agriculteur et député LREM de la Creuse. Tous deux ont…
Publicité