Aller au contenu principal

Viande bovine
Dans le Vercors, une marque collective pour une filière locale

Depuis 1997, de la viande bovine produite dans le Vercors est vendue sous la dénomination «Parc naturel régional». Une marque collective répondant a une charte qualité qui veut réactiver les échanges entre consommateurs, bouchers et éleveurs et ainsi faire vivre le territoire.


La marque « Parc naturel régional » est une marque collective appartenant au ministère de l´Ecologie et du Développement durable. Sa gestion est concédée à chaque parc naturel régional qui peut l´attribuer à des produits ou des services selon des critères définis. Depuis 1997, de la viande bovine produite dans le Vercors est vendue sous cette marque.« Les valeurs véhiculées par cette marque sont au nombre de quatre. Le produit est originaire du territoire du parc. Il est issu de pratiques authentiques de la zone, ne correspond pas à une opportunité commerciale. Il mobilise des savoir-faire artisanaux, c´est un produit non industriel. Enfin c´est un produit naturel, au sens non-sophistiqué et issu de pratiques respectueuses de l´environnement », explique Serge Charruau du Parc naturel régional du Vercors. Ces valeurs ont été traduites pour la production de viande bovine dans une charte de qualité.
©D. R.

Le parc assure la promotion
En 2001, cent dix animaux inscrits sous la marque ont été abattus. Six boucheries, soit les trois quarts existant dans la zone, et dix-sept éleveurs font fonctionner la filière. Un atelier de découpe regroupant deux éleveurs vend aussi en direct les produits.« Les bouchers sont satisfaits, la demande des clients est forte. Ainsi malgré la crise, les prix d´achat des animaux sont restés 0,6 euro par kilo en moyenne au-dessus des cours », se félicite Serge Charruau. « Notre démarche n´est pas extraordinaire mais elle a l´intérêt d´avoir réactivé les échanges entre consommateurs, bouchers et éleveurs et ainsi de faire vivre le territoire. Pour ceci la proximité est un gage d´efficacité à mon avis.» Le rôle du parc est d´assurer la promotion lors du lancement de la marque, et éventuellement lors d´opérations spéciales par la suite, auxquelles participent les éleveurs. L´Association pour la promotion des agriculteurs du parc (APAP) anime et suit techniquement la marque. Sur la quarantaine de parcs naturels régionaux existant aujourd´hui, une quinzaine ont entamé une réflexion sur la mise en place de la marque collective.

********************************************************************************************
Cet article est extrait du dossier de septembre de Réussir Bovins Viande "La filière bovine se décarcasse pour communiquer". Après les deux crises de l´ESB, analyse la revue, la viande bovine a besoin de redorer son blason. Pour ce faire, diverses initiatives se mettent en place : animations, marques, spots télé. 23 pages de récits et témoignages, en images, dans RBV nº 86.
********************************************************************************************
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
Emmanuel Marcel, directeur des sections Auvergne et Centre de Sicarev.coop. "La production a nettement reculé en Allemagne et contribue à tirer le marché."
Pourquoi le prix des bovins mâles progresse depuis fin 2021
Depuis la fin de l’été 2021, le prix des jeunes bovins affiche une progression ininterrompue. Elle a fini par se transmettre aux…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande