Aller au contenu principal

Energie renouvelable
Un biocombustible nommé « black pellet » produit à partir du bois dans la Marne en 2020

Une première pierre pour une première mondiale. L’usine qui va voir le jour en Champagne va produire du « black pellet » à partir du bois. A l’heure de la transition énergétique, le biocombustible nouvelle génération va se substituer au charbon.

© Marie-Annick Carré

C’est un combustible « black » mais pas comme le charbon, qu’il pourrait au contraire remplacer. Le « black pellet » est un biocombustible dit de nouvelle génération. « Une première mondiale » s’enthousiasment les partenaires du projet dans la Marne agricole. Car, c’est en effet en Champagne, à Pomacle-Bazancourt au nord de Reims, que la première pierre de l’usine a été posée le 24 avril. L’ensemble industriel prévu se compose de deux installations « qui contribuent à la transition énergétique en produisant une énergie 100 % renouvelable dans une logique d’économie circulaire » témoignent les dirigeants dans le journal départemental. Deux biocombustibles seront produits à partir de la matière première bois.

Le premier alimentera la centrale de cogénération qui produira de l’électricité ( 90 GWh par an, soit la consommation domestique de 30 000 habitants) et de l’énergie thermique (130GWh par an sous forme de vapeur et d’eau chaude) pour alimenter l’unité de production de biocombustible, ainsi que l’usine ADM Chamtor à proximité.

Le second biocombustible sera le « HPCI black pellet » qui remplacera le charbon pour le chauffage d’environ 130 000 habitants. Le procédé utilisé sera le « vapocraquage en continu », précise Stéphane Noirie, président de la société FICA HPCI, créée pour assurer la maîtrise d’ouvrage, la gestion et l’exploitation de l’usine.

La centrale de cogénération devrait entrer en service en juin 2020 et la production de black pellet devrait démarrer en octobre de la même année. Le projet représente un investissement de 100 millions d’euros et la création de 45 emplois.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité