Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

La viande bovine française peu compétitive

Gros bovins : Alors que les apports restent mesurés en gros bovins, voire restreints pour ce qui est des réformes laitières, les opérateurs se montrent prudents à l’achat. Le commerce de la viande est à la peine, tant sur le marché domestique qu’à l’export, ce qui n’incite pas les abattoirs à relever leur demande. L’origine France manque de compétitivité, notamment face à l’Allemagne ou à la Pologne. En moyenne sur le premier trimestre, la cotation des gros bovins outre-Rhin affichait, selon Agreste, un écart à la baisse de 36 centimes le kilo de carcasse par rapport à la cotation hexagonale. Un prix à la production qui avantage les découpes allemandes à l’export. À cela s’ajoute une baisse des prix sur les marchés italien et grec, pénalisante pour  les découpes françaises de jeune bovin qui trouvent plus difficilement à se placer.

Veaux : La fluidité reste de mise en ce début de semaine sur le marché des petits veaux. Les mises en place se poursuivent à un rythme régulier. Les cours oscillent entre maintien aisé et raffermissement, soutenus par des disponibilités limitées.

Ovins : Après les baisses enregistrées la semaine passée, les cours des brebis tendent à se stabiliser en première partie de semaine, soutenus par des effectifs qui restent mesurés. En agneaux, les tarifs se réajustent à la baisse comme à la hausse en fonction des apports.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Gros bovins : chute des abattages

En mars, les abattages français de gros bovins se sont repliés de 5,7 % en têtes et de 3,3 % en poids en comparaison à l…

Les importations chinoises ont presque triplé en mars, mais la concurrence sur le marché s’intensifie. © DR
Porc : une concurrence renforcée par le Covid-19
Si les importations chinoises de porc ont presque triplé en mars, la concurrence sur le marché s’intensifie, et ce, d’autant plus…
 © Vyashini Chokupermal
[Corvid-19] Porc : recours à l’euthanasie face à la morosité du marché aux États-Unis

Confrontées à la baisse d’activité du secteur porcin (d’environ 30 % à 40 %) et à la…

 © Jean-Pierre Bazard
Porc : +12 % pour les exportations de l’UE en 2020

La Commission européenne prévoit une croissance annuelle de 12 % des exportations de viande porcine de l’UE en 2020. En…

[Coronavirus] Porc : des tensions à l’export

Des tensions se font ressentir sur le marché de l’export. Bien que la demande en viande de porc demeure soutenue, les…

Découpes de porc : progression des cours en semaine 14 et 15

Les effets du confinement continuent de se faire ressentir sur le marché du porc aussi bien en France qu’ailleurs dans le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio