Aller au contenu principal

Gestion de crise
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-Sartoux dans les Alpes Maritimes s’adapte plutôt bien aux conséquences de la crise sanitaire au coronavirus. Une cuisine reste ouverte sur les trois de la ville pour fournir 20 à 30 repas (contre les 1000 habituels), pour les salariés de la ville et les enfants du personnel soignant. Quid des denrées stockées par les cuisines avant la fermeture des écoles ? « Nous avons une gestion au jour le jour avec un économat centralisé, nous avons annulé nos commandes dès le jeudi pour le lundi et nous avons fait don des fruits que nous avions à l’épicerie sociale », explique Gilles Pérole, adjoint à l’enfance et à l’éducation de Mouans-Sartoux (l’équipe municipale a été réélue). La Régie agricole, elle, fonctionne toujours. « On a planté tous les primeurs. Les récoltes actuelles de choux, poireaux et blettes sont données à l’épicerie sociale et on en surgèle », poursuit l’élu. La commune s’est dotée d’un atelier de transformation depuis trois ans pour surgeler une partie des denrées produites par la régie agricole l’été. Une unité qui prouve aujourd’hui également toute son utilité. Pour les personnes âgées isolées (1000 enregistrées dans le plan canicule), la ville fait une enquête pour savoir s’il y a un besoin de leur apporter des courses, via des volontaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © zephyr_p - stock.adobe.com
Reprise difficile et avenir incertain pour la restauration collective
Secoués par la crise, les professionnels de la restauration collective adaptent offres et modèles pour répondre aux nouvelles…
Le 15 octobre, une formation à la communication dans le cadre de la loi Egalim pour mettre en valeur les produits de qualité va être lancée. © Restau'Co
Repas à l’hôpital : de premiers résultats encourageants

La crise de la Covid-19 a retardé le projet…

Seulement 14% des salariés qui fréquentaient leur restaurant d’entreprise avant la crise, y sont retournés depuis juin. © Pascal Xicluna / ...
« Des milliers de fournisseurs de la restauration en danger »

« Suite à la mise en place du couvre-feu, décidé par le Président de la République, une fois encore, au-delà des…

La start-up proposait déjà une offre à 50% végétarienne, elle a désormais supprimé trois aliments de ses recettes. © FoodChéri
FoodChéri bannit le bœuf, le cabillaud et l’avocat

Start-up acquise en 2018 par le groupe Sodexo,…

Le salon Restau’Co reporté au 14 avril 2021

Le réseau Restau’Co a voulu y croire jusqu’au bout. Hier l’arrêt de la Préfecture de Police de Paris interdisant la…

Les ventes du groupe Compass ont reculé de 25% en Europe sur son exercice 2020. © Eurest
Compass encaisse une chute de 19% de son chiffre d’affaires

Compass, un des leaders mondial de la restauration collective, a publié hier des résultats annuels provisoires en ligne…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio