Aller au contenu principal

Artificialisation des terres
EuropaCity à terre : le « Triangle de Gonesse » restera une zone agricole

Chaque seconde, il disparaît 29 m2 de terre agricole en France. Mais le « Triangle de Gonesse » en région parisienne ne devrait pas faire tourner le compteur. Le PLU vient d’être annulé, mettant à mal le projet d’EuropaCity. Une déconvenue pour les promoteurs, une victoire pour ceux qui s’opposaient à cette avancée du béton sur des terres fertiles.

© s.goelzer / flickr

L’EuropaCity ne verra probablement jamais le jour. Le projet d’urbanisation du « Triangle de Gonesse » dans le Val-d’Oise a été annulé, le 12 mars, par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise. 248 hectares de terres agricoles très fertiles étaient menacés de disparition pour laisser place à un complexe de commerce et de loisirs. Un investissement prévu de 3,1 milliards d’euros financé par le groupe Auchan et le groupe chinois Wanda.

Sur Internet, Le Monde Cities explique que le plan local d’urbanisme (PLU) étant annulé « les terres doivent retrouver de facto l’usage strictement agricole prévu par l’ancien plan d’urbanisme ». La nouvelle agite de nombreux médias, du journal Les Echos à Libération en passant par Le Parisien et bien d’autres encore.

Le sujet du béton et de l’urbanisation anime les passions citoyennes et politiques, oppose, divise. Car l’artificialisation des terres en France est devenue préoccupante. Selon le site de statistiques Planétoscope, 82 000 hectares de terres agricoles se perdent chaque année. Et pour produire une couche de 18 cm de terre arable, la nature a besoin de 1400 à 7000 ans, à raison de 0,5 à 2 cm par siècle. Mieux vaut donc réfléchir avant de détruire ce que la nature a mis des centaines d’années à construire.

 

Lire aussi dans Terres et Territoires la mobilisation d'agriculteurs de la commune de Baisieux dans le Nord pour s'opposer à un projet de la Métropole européenne de Lille (MEL) de création d'une zone d'aménagement différé sur une surface de 85,7 ha de terres agricoles.

Et voir dans Grand Lille TV  [Vidéo] " Agriculture : des exploitants en colère ".

Les plus lus

Une pétition lancée pour demander la dissolution de l’association L214
Agacés par les actions menées par l'ONG animaliste, des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour demander…
Plein de gazole non routier
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE
La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non…
Et si une agriculture intensive préservait mieux l’environnement ?
Une étude que vient de publier l’université de Cambridge arrive à une conclusion à laquelle on ne s’attendait pas vraiment : une…
vaches limousines avec colliers Nofence sous les pommiers.
« Nous testons les clôtures virtuelles pour faire du pâturage tournant »
Soutenus par le conseil régional et la chambre régionale d’agriculture d’Ile-de-France, Florentin Genty et son frère Germain du…
Pacifica et Groupama annoncent une augmentation de l’assurance récolte de 10 à 25 % en 2022
Chez Pacifica et Groupama, une hausse des primes de l’assurance multirisque climatiques est prévue en 2022. Pour ces Pacifica,…
Agenda
Ce qui change pour l’agriculture au 1er novembre 2021
Revalorisation des retraites pour les exploitants agricoles, mise en place du crédit d’impôt Glyphosate, mise en œuvre effective…
Publicité