Aller au contenu principal

Un lait en poudre bio, français et équitable pour du chocolat

Biolait, Ingredia et Ethiquable annoncent la création d’une filière pour une poudre de lait dédiéé à la fabrication des chocolats de la Scop Ethiquable.

Le prix du lait a été fixé à 500 euros les 1000 litres lors de l'assemblée générale de Biolait.
Le prix du lait a été fixé à 500 euros les 1000 litres lors de l'assemblée générale de Biolait.
© Ethiquable

Le fabricant de chocolat Ethiquable, l’industriel Ingredia, filiale de la coopérative Prospérité fermière et le collecteur Biolait ont signé un partenariat afin de créer une filière de poudre de lait français, bio et équitable à destination du secteur chocolatier.

Avec la relocalisation récente d’une chocolaterie dans le Gers, la Scop Ethiquable cherche à s’approvisionner localement pour sa poudre de lait entrant dans la confection de ses tablettes de chocolat, dont les ventes ont grimpé de 10 % en 2021. Biolait fournira le lait. En effet, le collecteur, coche toutes les cases du cahier des charges d’Ethiquable. Il est labellisé commerce équitable grâce au label Bio Équitable en France. Son cahier des charges bio va au-delà de la réglementation européenne (100 % de l’alimentation du troupeau origine France, 90 % de l’alimentation produite sur la ferme, moyenne de 250 jours par an de pâturage). Ingrédia, expert en séchage, se chargera de la première transformation du lait en poudre de lait.

Un prix qui couvre les coûts de production

« Le lait vient des quatre régions autour du site d’Ingredia dans le Pas-de-Calais, explique Adrien Brondel, agronome chez Ethiquable. Le contrat de trois ans porte sur 800 000 litres de lait annuellement. Toute la poudre fabriquée par Ingredia est exclusivement dédiée aux chocolats d’Ethiquable »

Même s’il ne s’agit pas de gros volume (Biolait collecte 300 millions de litres par an), c’est une démarche pleine de sens pour le collecteur, qui cherche petit à petit à mieux valoriser son lait. Car équitable, cela veut dire que la valeur ajoutée est partagée équitablement par les différents acteurs de cette filière. Le prix est basé sur les coûts de production. « Pour le prix du lait, Biolait a voté en assemblée générale le minimum nécessaire pour couvrir les coûts de production en élevage. C’est 500 €/1000 l pour un lait standard. C’est bien un minimum qui est revu chaque année. Si le marché s’envole, les partenaires peuvent décider d’une hausse de prix », indique Adrien Brondel. Equitable, cela signifie aussi qu’un pourcentage sur la valeur des achats alimente un fonds de développement. « Ce fonds est géré par Biolait pour accompagner des installations, des investissements pour optimiser le pâturage… »

Du lait bio et équitable à la Prospérité fermière ?

« Lorsque nous avons sélectionné la poudre de lait d’Ingredia (Prospérité fermière) pour nos chocolats, nous avons naturellement proposé que les adhérents de la coopérative Prospérité fermière s’engagent dans cette filière poudre de lait bio et équitable », raconte Adrien Brondel, agronome chez Ethiquable. Mais cela ne s’est pas fait. La coopérative hésitant à s’engager, « mais cela viendra peut-être un jour, les discussions restent ouvertes ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Tanguy Pinel et Adeline Fontaine. « Notre objectif de produire 800 000 litres de lait sur une stalle avec un maximum de pâturage est conforté par la flambée des matières premières. »
« Nos vaches produisent 41 kg de lait au robot avec 45 % d’herbe pâturée »
Au Gaec Le Bois Denial, en Ille-et-Vilaine, le niveau d’étable est passé de 9 500 kg à plus de 12 000 kg après le passage au…
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
La flambée des prix des concentrés, des engrais ainsi que de l’énergie pourraitentraîner une hausse des charges allant, pour une…
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Jusque début avril, les éleveurs de vaches laitières ont préféré retenir des vaches pour profiter de la hausse du prix du lait et…
Intensif et très autonome, c’est possible
Intensif et très autonome, c’est possible
Comment viser l’autonomie protéique tout en conciliant une productivité par vache élevée ? Retrouvez dans ce dossier des élevages…
Le prix du lait bio rejoint celui du lait conventionnel
Le prix du lait bio rejoint celui du lait conventionnel
Ce printemps, le prix du lait bio moyen tourne autour de 400 € les mille litres, comme le prix du lait conventionnel. Avec…
Prairie de 12 ans en janvier 2022.
« Je donne une seconde chance à mes prairies pour les faire vieillir »
Dans la Sarthe, Benoit Drouin cherche à maximiser le rendement de ses prairies tout en les faisant vieillir. Il a apporté son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière