Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Faire de la biosécurité un atout

Le renforcement de la protection sanitaire des élevages bouscule des éleveurs qui, en plus d’investir, doivent rompre avec leurs habitudes et acquérir de nouvelles façons de travailler.

Alimenter, abreuver, veiller au confort sont des préoccupations quotidiennes pour maintenir ses animaux en bonne santé et qu’ils produisent sans gaspiller de ressources. Mais depuis longtemps, compter sur les seules défenses de l’animal, innées ou acquises (vaccination par exemple), n’est plus suffisant. D’autant que certains de ses agresseurs invisibles ne sont pas pathogènes pour leur hôte aviaire. C’est le cas de la plupart des salmonelles portées sans incidence mais pathogènes pour l’Homme. Dans les années 1980, c’est ce qui a conduit les autorités à mettre en place un plan de lutte dans la filière œuf, étendu bien plus tard aux filières chair. Outre les mesures d’abattages des reproducteurs en cas de détection, ce plan prévoyait la protection sanitaire des sites : créer un obstacle infranchissable vis-à-vis du pathogène pour éviter qu’il n’entre dans l’élevage ; et au cas où l’élevage serait touché, éviter qu’il en sorte.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le réseau Cristal aide les abattoirs à se biosécuriser
Les vétérinaires du réseau Cristal accompagnent les abattoirs de volailles à prévenir le risque influenza dans et autour de leurs…
Vignette
Gérer la biosécurité en circuit court et en autarcie
La Confédération paysanne a conçu un guide, validé par les pouvoirs publics, qui permet aux petits éleveurs de concilier…
Vignette
Un guide biosécurité pour les petits élevages autarciques

La Confédération paysanne a mis en ligne un guide de biosécurité spécialement adapté aux petits élevages…

Vignette
Les basses-cours, un risque influenza faible à négligeable

La chaire de biosécurité aviaire montre que les basses-cours ont fait courir peu de risques aux élevages professionnels…

Vignette
Biosécurité : environ 30 % des sites visités non conformes
D’après la DGAL, un peu plus de 70 % des exploitations visitées jusqu’à fin 2017 étaient conformes aux règles de biosécurité…
Vignette
S’approprier la biosécurité au quotidien

Pour perdurer dans le temps, la biosécurité doit être réfléchie dans toutes les tâches quotidiennes et s’appliquer par des…

Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)