Aller au contenu principal

« Un travail du sol soigné avec le mini croskill », Jacky Hénin, vigneron champenois

Jacky Hénin et son fils Julien, viticulteurs marnais, peaufinent le travail du sol de leurs vignes avec des rouleaux mini croskills.

Jacky Hénin, viticulteur marnais, travaille avec des mini croskills à l'arrière de son enjambeur.
Jacky Hénin, viticulteur marnais, travaille avec des mini croskills à l'arrière de son enjambeur.
© J. Hénin

Basé à Aÿ-Champagne, dans la Marne, le domaine Champagne Hénin Delouvin exploite 7 hectares de pinot noir, meunier et chardonnay. « Nous avons repris le charrutage il y a une dizaine d’années et progressivement abandonné le chimique, explique Jacky Hénin, à la tête de l’exploitation avec son fils Julien.

 

 
Le mini croskill se compose de disques de deux diamètres différents placés alternativement. Cela génère un effet de cisaillement favorisant l'émiettement.
Le mini croskill se compose de disques de deux diamètres différents placés alternativement. Cela génère un effet de cisaillement favorisant l'émiettement. © Semas
Le vigneron utilise plusieurs outils de travail du sol en fonction de la saison et des conditions. Depuis trois ans, ces matériels, positionnés sur les perches entre roues sont suivis de rouleaux mini croskills, attelés à l’arrière du tracteur. « Chez des collègues, je trouvais que le travail des rouleaux convenait bien à mes attentes, c’est-à-dire un sol nivelé et affiné », confie Jacky Hénin.

 

Le rouleau casse les mottes et peaufine le travail du sol

Le vigneron n’en oublie pas l’objectif premier du travail du sol. « Le but n’est pas que le rouleau rappuie les adventices que l’on vient déterrer avec les outils de travail du sol, pour qu’elles repoussent. C’est en ça que j’aime le travail de ce type de rouleau. Il casse les mottes, peaufine le travail des outils sur les perches, mais tend à soulever les mauvaises herbes et à les poser sur le dessus du sol. » Le vigneron apprécie la qualité du travail réalisé. « Quand on intervient au bon moment, que ce n’est ni trop humide, ni trop sec, c’est un vrai billard derrière et on n’a pas à y revenir trop tôt », observe-t-il.

 

 
Le rouleau mini croskill assure un émiettage des mottes, un rappui et un nivellement du sol, sans générer de lissage.
Le rouleau mini croskill assure un émiettage des mottes, un rappui et un nivellement du sol, sans générer de lissage. © Jacky Hénin
La surface aplanie s’avère être un atout pour les opérations qui suivent le travail du sol. « Lorsqu’on relève manuellement les vignes, sur un sol bien plat, c’est plus confortable et moins sujet à blessure qu’avec des grosses mottes », indique Jacky Hénin. Certaines opérations mécanisées, comme le rognage, sont aussi améliorées lorsque le sol est plan.

 

Pour le vigneron, le rouleau mini croskill s’avère aussi être un moyen de lutter contre l’érosion. « Le sol est rappuyé, stabilisé mais n’est pas lisse, décrit-il. Il y a encore des petites mottes qui freinent le ruissellement. De plus, derrière les disques crénelés, les mini croskills rebouchent en rappuyant le sillon laissé par les disques. Or, ce sillon est une voie privilégiée pour le ruissellement. »

Du côté des limites, les mini croskills n’aiment la terre trop fraîche, raison pour laquelle Jacky Hénin ne les monte pas sur l’enjambeur pour le premier passage en sortie d’hiver.

Mini croskill, un outil de rappui polyvalent

Après une phase de développement en Champagne, le rouleau mini croskill connaît une phase d'essor hors de la région. 

Le rouleau mini croskill connaît depuis quelques années un intérêt grandissant en Champagne, car il permet de niveler le sol après un travail du sol et limite les risques d'accidents des opérateurs à pied. « On commence à avoir des demandes de viticulteurs et de concessionnaires en Bourgogne et en Gironde », remarque Cédric James, de la société Semas qui construit ce type de rouleaux.

 

 
Le rouleau de 50 cm pèse 120 kg.
Le rouleau de 50 cm pèse 120 kg. © Semas
Cet outil de plombage est conçu sur la base du disque croskillette et se compose de disques en fonte ajourés jouxtés d'ailettes, d'ergots, qui relèvent la terre. Le disque peut disposer, selon les versions, de crêtes de coq ou d'ailettes qui dépassent du diamètre du disque principal. En grandes cultures, ce disque est populaire dans les terres légères, où il assure un émiettement derrière des outils de travail du sol à dents et rappuie en amont du semoir.

 

« En viticulture, on va leur préférer les mini croskills, poursuit Cédric James. Le diamètre est plus petit que le croskillette de grandes cultures (36 et 39 cm de diamètre, contre 50 à 60 cm pour les culture annuelles), ce qui permet de tourner plus vite et de mieux se débourrer en conditions un peu fraîches. De plus, la particularité du mini croskill est d'avoir des disques de diamètres différents, alternativement 36 et 39 cm. Les billes les plus grandes présentent du jeu autour de l'axe du rouleau. Cela permet d'une part d'assurer le rappui même sur des terrains aux profils irréguliers, d'autre part d'avoir un effet cisaillement participant à l'émiettement de la terre et au débourrage. »

 
Le rouleau de 1,04 m pèse 235 kg.
Le rouleau de 1,04 m pèse 235 kg. © Semas

 

Souvent placés derrière les roues arrière des tracteurs enjambeurs, ces rouleaux nécessitent tout de même une puissance minimale de relevage, affichant un poids de 120 kg pour 50 cm de large. En dehors du travail du sol, ce poids peut par ailleurs être exploité pour transformer le mini croskill en rolofaca, pour les essences les plus sensibles à l'écrasement. 

Côté tarif, Semas annonce 2 940 euros HT (prix catalogue, départ usine) pour une paire de mini croskills de 50 cm de largeur de travail, 3 360 euros HT pour un modèle vignes larges (1,04 m de largeur de travail) s'attelant sur le relevage trois points.

Les plus lus

Cristel Grégoire, viticulteur coopérateur à Bessan, dans l'Hérault, a mis au point un programme pour réduire l'utilisation des phytos.
« J’économise 50 % de phytos dans mes vignes grâce à un programme couplé au bicarbonate de potassium »
Dans l’Hérault, Cristel Grégoire a mis au point sa propre bouillie à base de bicarbonate et développé un programme qu’il nomme «…
Thibaut Déplanche, directeur général du laboratoire Celesta-lab, dans l’Hérault, explique qu'il faut un sol en bon état pour réussir et rentabiliser un couvert ...
« Il est primordial de rentabiliser le semis des couverts dans ses vignes »

Semer un couvert végétal peut être bénéfique, à condition de le réussir. Les conseils de Thibaut Déplanche, directeur de…

Coup de frein sur les ventes de vignes en 2023

Dans un contexte global de crise, le marché des terres viticoles a vu son nombre de transactions baisser en 2023, tandis que…

Si la position des trois leaders de la machine à vendanger n'a pas changé, les parts de marché ont fortement évolué.
Immatriculations 2023 des machines à vendanger - Le marché se resserre

En chute, le marché des machines à vendanger est marqué par une progression des deuxième et troisième. 

parcelle de vigne arrachée
Arrachage de vignes : quelles modalités de répartition des 150 millions d’euros d’aides ?

Face à la crise viticole, le ministère sonde actuellement les viticulteurs pour affiner les modalités du plan de réduction du…

Le nouveau sécateur C3X intègre une batterie 10,8 V au bout de la poignée.
Pellenc lance une offre de sécateurs à batterie embarquée

Pellenc double le nombre de sécateurs électriques à son catalogue, avec un sécateur professionnel sans cordon... et un second…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole