Aller au contenu principal

val de loire
Le vignoble du muscadet travaille sa diversification en bulles

Élaborer un effervescent avec une typicité propre au vignoble nantais est en expérimentation depuis 2019. Les premiers résultats issus de trois ans d’essais sont jugés encourageants.

Les essais pour aboutir à un effervescent permettant au vignoble du muscadet de se diversifier se poursuivent, après des premiers résultats encourageants.
Les essais pour aboutir à un effervescent permettant au vignoble du muscadet de se diversifier se poursuivent, après des premiers résultats encourageants.
© C. Gerbod

La Fédération des vins de Nantes et la cave expérimentale de la Sicarex (IFV) à Vertou ont dévoilé des résultats d’essais de vinification du cépage melon de Bourgogne en effervescent engagés depuis 2019. L’objectif est d’inventer un produit collectif bien valorisé avec une identité propre.

La technique de la cuve close à l’essai

Les essais ont été menés avec la technique de la cuve close (utilisée de façon majoritaire en Italie pour le prosecco). « Cette technique n’avait pas encore été essayée alors que la méthode traditionnelle est bien connue », souligne Frédéric Macé, directeur de la Fédération des vins de Nantes. Plusieurs modalités d’assemblage ont été testées, en partant d’une base de 80 % de melon de Bourgogne. Un panel de vignerons et de techniciens a dégusté les vins obtenus à l’aveugle.

Parmi les assemblages expérimentés, ceux associant au melon de Bourgogne du chardonnay, du pinot noir berligou ou du melon rouge font partie des plus appréciés. Ceux intégrant de la folle blanche ou du colombard ont montré moins d’intérêt.

« La faisabilité technique est en tout cas confirmée, ainsi que l’intérêt sensoriel d’une bulle nantaise à base de melon de Bourgogne », se réjouit Frédéric Macé.

Transformer les essais en un produit

Les expérimentations se poursuivent. L’équipe va notamment travailler sur la sélection d’un levain spécifique et changer d’échelle avec des cuves de 5 à 6 hectolitres au lieu de 50 litres.

Beaucoup de points sont encore à définir pour transformer les essais en un produit. « Nous ne sommes pas encore rentrés dans une mécanique de marché et de prix », admet le directeur. Il faut aussi statuer sur la catégorie et trouver un nom. « On pourrait politiquement développer une appellation avec un nom qui nous rattache à Nantes », projette-t-il, constatant que les essais valident la typicité des effervescents obtenus. Une étude consommateurs a été demandée à l’Esa d’Angers. Le cahier des charges pourrait laisser le choix entre cuve close et méthode traditionnelle. Autant d’options qui vont faire l’objet de discussions. « L’important c’est d’ouvrir le champ des possibles et d’apporter une corde de plus à l’arc de nos opérateurs », conclut Frédéric Macé, en espérant voir le projet déboucher d’ici deux à cinq ans.

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Eco-Dyn exposait un prototype de restructuration des sols viticoles sur le Sival 2024.
Un outil pour restructurer les sols viticoles compactés
L’entreprise ligérienne spécialisée dans les matériels biodynamiques et l’agriculture de régénération planche sur un outil…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole