Aller au contenu principal

Congrès FNO
À la rencontre de la filière ovine de Haute-Loire

Cette année, le congrès de la FNO se déroule en Haute-Loire. Territoire de moyenne montagne, avec une forte présence de l’agriculture, la Haute-Loire a l’élevage ovin chevillé au corps.

Les races locales rustiques valorisent bien les parcours et les landes accidentés, tout en comptant sur une part de belles prairies et de surfaces cultivables qui amènent fourrage de qualité et concentrés.

La filière s’organise autour de trois pôles que sont le marché au cadran, la coopérative Copagno et l’Apiv, avec toujours la volonté de valoriser les agneaux sous signe de qualité.

Au sommaire de ce dossier

Le territoire de Haute-Loire se caractérise par des reliefs montagneux, propices à l'élevage ovin.
À la rencontre de la filière ovine de Haute-Loire
Cette année, le congrès de la FNO se déroule en Haute-Loire.
Construit en 2012 à l'arrivée de Pierre-Baptiste au sein du Gaec, le bâtiment d'agnelage facilite le travail pour une personne.
Un bâtiment d’agnelage bien pensé et bien ventilé
Pierre-Baptiste et Damien Ollier ont repris l’exploitation parentale. Ils créent un nouveau bâtiment d’agnelage pour gagner en confort de travail.
Les brebis Noire du Velay sont bien adaptées pour valoriser les parcours très accidentés du Gaec des Cabarets.
La Noire du Velay, adaptée à la conduite de troupeau de Haute-Loire
Au Gaec des Cabarets, à Cussac-sur-Loire, Olivier Bernard explique les aménagements qui facilitent le travail de son associé et de lui-même.
Le siège social de Copagno à Saint-Beauzire (43) dispose d'un centre d'allotement avant de transporter les agneaux vers leurs abattoirs de destination.
Copagno, première coopérative auvergnate ovine
La coopérative d’éleveurs spécialisée en ovins, Copagno, est historiquement issue de Haute-Loire.
A Fedatest, les qualités bouchères sur descendance des béliers de races bouchères sont évaluées.
Le progrès génétique ovin avec Fedatest et l’OS Rom
Sur le site de Paysat-Bas, à Mazeyrat d’Allier, Fedatest et l’organisme de sélection des races ovines des massifs se côtoient et travaillent au progrè
Anthony Aurelle, éleveur de 390 brebis allaitantes en Haute-Loire, cherche des solutions pour pallier à son manque de surface de pâturage.
Pallier un manque de surface
Installé sur une exploitation de 40 hectares, Anthony Aurelle élève des brebis à Chambeyrac.
En 2021, 25913 animaux ont été vendus sur le marché au cadran dont plus de 20 000 agneaux.
Un marché au cadran pour les ovins à Saugues depuis fin 2019
À Saugues, le marché originel de gré à gré s’est transformé en marché au cadran.
Les entreprises Laurent représentent la dernière entreprise semi-industrielle de lavage de laine en France
Un savoir-faire ancestral au lavage de laines du Gévaudan
À Saugues, les établissements Laurent associés aux Ateliers de la Bruyère, représentent le dernier lavage de laine important en France.
En 2017, l’éleveur a construit une bergerie équipée spécialement pour l’agnelage.
La brebis Noire du Velay à l’honneur à l’EARL de la Viorne
Jean-Charles Maurin, précédemment en gaec avec son père, a repris l’exploitation familiale en 2015, se consacrant ainsi à la race de la Noire du Velay
Véronique et Stéphane Roux favorisent les circuits courts et valorisent leurs produits en vente directe.
Conjuguer cultures et élevage au gaec de la Fontaine du Loup
À Seneujols, Véronique et Stéphane Roux se passionnent pour l’élevage de la brebis Blanche du Massif Central, une race qui s’adapte parfaitement au dé
Bertrand et Philippe Cubizolle traient pendant huit mois leurs brebis Lacaune.
Les brebis Lacaune sont la fierté des associés du Gaec du Lacaunais
Sur les hauteurs de Venteuges, la famille Cubizolle élève un troupeau de brebis Lacaune, destinées à produire du lait, transformé ensuite en produits
Publicité