Aller au contenu principal

Etude
Les Français devront manger moins de viande et de produits laitiers, selon France Stratégie

L’organe de réflexion placé auprès du Premier ministre propose d’instaurer une transition alimentaire à l’horizon 2040 en France, avec comme objectif notamment de réduire la consommation de viande et produits laitiers. Pour y parvenir, il propose de moduler le taux de TVA.

Fromage saucisson
La France n’échappera pas à la nécessité de tendre vers une alimentation avec moins de viande et de produits laitiers, selon France Stratégie.
© Pixabay

Même si la France a réussi à préserver son régime alimentaire face à la mondialisation de l’alimentation, elle n’échappera pas à la nécessité de tendre vers une alimentation avec moins de viande et de produits laitiers, selon un rapport de France Stratégie publié le 22 septembre, à la demande de Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale.

Rebondissant sur l’article 265 de la loi Climat et Résilience qui prévoit d’établir une stratégie nationale pour l’alimentation, la nutrition et le climat, l’institution autonome placée auprès du Premier ministre propose la mise en place d’une stratégie de transition alimentaire à l’horizon 2040.

Lire aussi : Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande

« Tant pour des raisons nutritionnelles que climatiques, la réduction de la consommation de viande en France devra faire partie des éléments clés de cette stratégie », peut-on lire dans le rapport qui estime que « cela impliquera de poser la question des instruments incitant à cette réduction, comme l’application de bonus-malus carbone appliqués aux élevages ou une éventuelle modulation de la TVA applicable aux aliments en fonction des émissions de gaz à effet de serre ou des bénéfices nutritionnels ».

Vers une modulation de la TVA ?

Et de de faire référence à un récent débat au sein du Parlement européen rapporté notamment par le journal Le Monde. Les 9 et 10 septembre derniers, les commissions agriculture et environnement du Parlement européen réunies pour examiner la stratégie De la ferme à la table ont adopté un amendement qui prévoit de « donner plus de flexibilité aux Etats membres pour différencier les taux de TVA sur les produits alimentaires en fonction de leurs impacts sur la santé et l’environnement ». Dans le détail, les députés proposent de pouvoir appliquer une TVA à 0% sur les fruits et légumes et d’appliquer un taux de TVA maximal sur des aliments à l’impact carbone plus important, comme la viande ou les produits laitiers, et moins favorables à la santé, comme les boissons sucrées.

Une stratégie liée à la Pac

Le rapport de France Stratégie propose par ailleurs que cette stratégie de long terme pour une transition alimentaire ait « également vocation à structurer les positions françaises dans le cadre de négociations européennes – notamment la Pac – ou internationales ».

Des préconisations formulées alors que France Stratégie reconnaît dans son rapport que la France a su préserver son régime alimentaire propre avec sa grande diversité, malgré une forme de mondialisation de l’alimentation. « En termes de santé publique, la France est relativement moins confrontée au surpoids et à l’obésité que la plupart de ses voisins européens » peut-on lire dans le rapport qui pointe toutefois une tendance vers une alimentation « de plus en plus grasse, sucrée et salée », « avec une part croissante d’aliments transformés ». Autre point noir selon France Stratégie : « une consommation d’alcool encore trop élevée ».

Modèle alimentaire français
Source : rapport France Stratégie

Plutôt bien placée par rapport aux autres pays développés en termes de relation entre l’alimentation et la santé, la France aurait tout intérêt à s’inspirer du Japon pour faire encore mieux, selon l’étude notamment sur la consommation de légumineuses et d’acide gras oméga 3, de céréales complètes et une moindre consommation de viande rouge ou transformée, d’acide gras trans et de boissons sucrées.

Rapport France Stratégie alimentation
Source : rapport France Stratégie

Lire le rapport complet :

Les plus lus

Jeune et agriculture
Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture
Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue…
Sanglier ville capture écran reportage TV
Quand les sangliers arrivent en ville, Christiane Lambert pointe « la protection des espèces »
A Rome, les sangliers se promènent dans les rues la nuit et se nourrissent des détritus des poubelles. Un phénomène lié à une « …
Xavier Niel nomme un « Paysan-directeur » à la tête de la ferme d’Hectar
Christophe Naudin, 39 ans, devra gérer la ferme pilote de 250 hectares en polyculture de céréales et élevage bovin en « …
L’Aspa : une allocation pour ceux qui disposent de peu de ressources pour leur retraite
L’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées est prévue pour permettre aux personnes disposant d’une faible retraite de…
Assemblée nationale
[Mise à jour] Egalim 2 définitivement adoptée : quels changements pour les agriculteurs ?
La loi Egalim 2 est définitivement adoptée après l'ultime vote du Sénat jeudi 14 octobre au soir. Retour sur ses principales…
Différents labels de qualité
Forte offensive d’UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France contre les labels alimentaires
Une révision de la gouvernance de l’INAO, et des soutiens apportés aux signes de qualité, mentions réglementées et labels…
Publicité