Aller au contenu principal

Gènes Diffusion a obtenu son agrément d’organisme de sélection en race Holstein

Gènes Diffusion a été agrée comme Organisme de sélection (OS) en race Holstein par le ministère de l’Agriculture le 31 juillet dernier.

© Gènes Diffusion

Annoncée depuis plusieurs mois, cette validation confirme sans surprise qu’il y aura bel et bien deux organismes de sélection en race Holstein dans l’Hexagone : l’OS Gènes Diffusion et l’OS historique avec notamment dans ses rangs le groupe Evolution. Il est difficile aujourd’hui d’évaluer l’impact, notamment financier, que cette dualité engendrera pour les éleveurs.

Pour rappel, les quatre missions réglementaires dévolues aux organismes de sélection (OS) par le nouveau règlement zootechnique européen sont la conduite du programme de sélection, le contrôle de performance, l'indexation avec publication des valeurs génétiques et la tenue du livre généalogique.

"L’Union Gènes Diffusion s'appuie sur le nouveau Règlement Zootechnique Européen, en vigueur depuis
le 1er novembre 2018, pour préserver sa liberté de choix et d’orientation génétique en race Holstein",
explique le groupe. Un des enjeux est de pouvoir continuer à proposer des index "maison" tels que ceux dédiés à la santé du pied  l'acétonémie et l'efficacité alimentaire publiés en 2014 et 2018.

Près de 8000 élevages ont rejoint l'organisme de sélection

Concernant le volet entreprise de sélection et création génétique, l’OS Gènes Diffusion s’appuie sur une base de sélection de plus de 300 000 femelles. Le nombre de génotypages réalisés chaque année pour les besoins du schéma s’élève à 2100 pour les mâles et 2300 pour les femelles. Gènes Diffusion propose 65 taureaux Holstein chaque année. 

"Pour mener à bien son programme de sélection, l’Union Gènes Diffusion s’appuie sur les données d’élevage apportées par les éleveurs. C’est la raison pour laquelle l’OS recueille leurs rattachements et leurs consentements, principalement par les Entreprises de Mise en Place."  Quelque 7921 cheptels de race Holstein nous ont remis leur consentement, officialisant ainsi leur rattachement à l'OS Holstein Gènes Diffusion. " Le rattachement à l'organisme de sélection est gratuit et révocable sans délai."

Ce rattachement ouvre accès à l'ensemble des services proposés par l'OS : consultation de l'ensemble des données avec un portail dédié, valorisation, conseil, pointage, certification, accès au logiciel d'accouplement OptiGEN ainsi qu'à l'évaluation génomique GD Scan.

Des partenariats non exclusifs avec des Entreprise de conseil en élevage

L'OS facturera des services payants souscrits par l'éleveur (pointage, certificat zootechnique et pedigree pour l'export ...) au-delà des services de base qui sont, eux, gratuits (conseil d'accouplement OptiGEN et édition de pedigrees pour le marché français).

Le pointage des animaux et/ou le conseil génétique seront facturés sur la base d’un forfait déplacement de 40 € HT par visite puis de 60 € HT par heure. L’édition d’un certificat zootechnique et d’un pedigree pour l'export seront facturés 30 € HT pour les mâles et les femelles.

Concernant le volet contrôle de performance, Gènes Diffusion a signé des partenariats non exclusifs avec de nombreuses Entreprises de conseil en élevage : Seenovia, Eilyps, Elvup, Littoral Normand, Oxygen conseil élevage, Ardennes conseil élevage...

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière