Aller au contenu principal

Portail Réussir: le média dédié à l'agriculture, l'agroalimentaire et l'alimentation.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Relationnel au sein d'un groupe
La médiation se développe dans le secteur agricole

Au départ, tout va bien. Et puis, les choses peuvent se détériorer et les conflits arriver, au sein de l’entreprise familiale, du Gaec entre associés… Pour désamorcer des tensions ou régler tout simplement des problèmes de fonctionnement au sein d’un groupe, la médiation trouve toute son utilité et est d’autant plus efficace que la démarche est activée tôt.

La médiation se développe en agriculture. Elle permet notamment de gérer les conflits entre associés. Dans différentes régions, des structures proposent ce service aux agriculteurs. C’est le cas par exemple de l’Atag, l’Association tarnaise pour le développement de l’agriculture de groupe, basée à Albi dans le Tarn. L’équipe composée d’agriculteurs bénévoles et de deux salariées a récemment réalisé une vidéo intitulée : « La médiation pour les agriculteurs, quoi et comment ? ».

En 3 minutes 34, le petit film explique comment la médiation peut permettre de restaurer le lien entre les personnes quand celui-ci est « dégradé, voire rompu ». Vincent et Marie, tous deux exploitants en Gaec familial, témoignent chacun des difficultés relationnelles qu’ils ont rencontrées au sein de leur « groupe » et de leur parcours en médiation. Deux expériences qui permettent de « démystifier cette démarche », commente Chantal Tresserra, conseillère et formatrice à l’Atag dans le journal Le Paysan tarnais.

« L’issue de la médiation est différente d’un cas à l’autre », précise David Monnery dans son article. « Cela peut consister à mettre en place les conditions nécessaires à la poursuite du travail en groupe, ou bien à fixer les conditions de séparation. » A chaque fois, l’objectif est de « parvenir à un accord ».

 

En Corrèze, une cellule de médiation vient également de voir le jour sous l’impulsion de la chambre d’agriculture du département. Au micro de la radio JordanneFM, la médiatrice Emilie Durand présente son rôle d’aide et d’accompagnement.

EmilieD

« Ca peut être parfois des prises de décision qui sont difficiles » au moment de choix stratégiques dans l’entreprise.  Ou également « des personnes très déprimées qui ne s’en sortent plus », ou encore « des conflits au sein d’une structure, société, Gaec… avec des tensions très fortes ». Des situations qui peuvent parfois être dues simplement à des « non-dits », analyse la médiatrice qui utilise alors beaucoup les « outils de communication ». C’est du cas par cas, qui « reste toujours dans un cadre confidentiel », rassure-t-elle.

 

Les plus lus

Vignette
Antoine Thibault réagit à la vidéo de L214 sur la filière des veaux laitiers
Une nouvelle vidéo de L214 tourne sur les réseaux sociaux. Cette fois l’association de défense animale s’attaque à l'élevage de…
Réduire les phénols volatils grâce aux écorces de levures
Vigne
Traiter les vins avec des écorces de levure peut contribuer à limiter les mauvais goûts liés aux contaminations par Brettanomyces…
Soufflet Vigne monte en puissance sur le conseil
Vigne
L’ouverture d’un nouveau magasin à Vinzelles, dans le Mâconnais, sonne le coup d’envoi de la mise en place de la nouvelle…
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
Berthoud investit dans la pulvérisation ultralocalisée en signant un partenariat avec Carbon Bee Agtech
Machinisme
Berthoud, spécialiste de la pulvérisation agricole, a signé un partenariat avec la start-up Carbon Bee Agtech, afin de développer…
La commercialisation des rouges sous pression
Vigne
Les vendanges 2019 se déroulent dans un contexte de ralentissement des transactions persistant depuis le début de l’année comme…
Publicité