Aller au contenu principal

Transport fluvial
Un nouveau poste de chargement sur la Seine pour Union In Vivo et ses 311 coopératives sociétaires

Union In Vivo qui regroupe 311 coopératives sociétaires a inauguré de nouvelles installations sur la Seine pour améliorer ses capacités d´approche sur Rouen.


Début juin, Union de coopératives In Vivo, inaugurait un nouveau poste de chargement sur la Seine sur son site de stockage de La Grande Paroisse en Seine-et-Marne. « Cet investissement nous permet de doubler la capacité de chargement du silo vers le port de Rouen », explique Jean Myotte, le directeur général.
Situé au coeur du bassin parisien, le silo de La Grande Paroisse représente une capacité de stockage totale de 170 000 tonnes dont 110 000 à plat et 60 000 en cellules verticales. « Ces cellules sont particulièrement bien adaptées pour la réception et l´individualisation de trains complets de céréales. Les céréales qui transitent ici, à 41 % du blé et 33 % de l´orge, proviennent essentiellement des silos des coopératives ou des négociants de Seine-et-Marne. Ici, l´expédition par la Seine représente 60 %, le fer et la route chacun 20 %. »

L´investissement réalisé s´inscrit dans la politique de développement du transport par voie d´eau dans un contexte d´incapacité de la SNCF à assurer dans de bonnes conditions l´approche de céréales sur Rouen. Le projet de La Grande Paroisse a été retenu dans le cadre de l´appel à projets baptisé Cereo 2005, une opération menée de concert par l´OniGC et VNF(1).
A côté de ses métiers de l´agrofourniture, de la semence ou encore de la nutrition animale, In Vivo est un acteur significatif dans le commerce des céréales. « Nous exerçons les activités de stockage, de trading, et de service logistique via nos filiales Magefi transport et Sigma Terme », explique Louis Béhaghel, directeur général adjoint en charge des activités de marchés. Chaque année, dix millions de tonnes de grains hexagonaux passent entre les mains d´Union In Vivo pour des opérations de commerce intracommunautaire et à l´exportation sur pays tiers. In Vivo détient des participations chez des opérateurs en Grande-Bretagne et en Italie, est présent en Hongrie et en Roumanie et, via Intrade occupe le siège de premier actionnaire coopératif d´A.C. Toepfer International.
La capacité de chargement du site de La Grande Paroisse a doublé en passant à 600 t/h. Le tirant d´eau de 3 m permet de charger des péniches de 1500 t contre 800 t auparavant. ©E. Baratte

Placer l´origine française sur tous les marchés
En France, les implantations d´Union In Vivo représentent une capacité de stockage d´1,4 million de tonnes. « Nos installations sont implantées dans les grandes zones de production à proximité de points qui facilitent la logistique », souligne Louis Béhaghel.
Outre La Grande Paroisse sur la Seine, le groupe dispose de silos à Metz sur la Moselle, à Ottmarsheim et Huningue sur le Rhin, à Saint Usage sur la Saône, Le Pouzin sur le Rhône.
« Nos implantations françaises et internationales ont pour but de placer l´origine française sur tous les marchés, poursuit Jean Myotte. « Sur le bassin méditerranéen, l´Afrique noire, le Moyen-Orient mais aussi l´Inde et l´Iran où nous sommes présents depuis longtemps. »


(1) OniGC : Office national des grandes cultures.
VNF : Voies navigables de France.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
Terres agricoles : l'indice des fermages 2020 est publié
Le nouvel indice du fermage est connu. En légère hausse de 0,55 %, il est de 105,33. Ce chiffre permet de déterminer le montant…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures