Aller au contenu principal

Environnement
La mobilité des pesticides favorise leur transfert

Les risques de diffusion des produits phytosanitaires dans l´eau sont liés aux phénomènes de rétention et de dégradation des pesticides dans le sol.


Le transfert des pesticides dans les sols peut se faire sous forme dissoute ou particulaire, cela dépend du type de produit et de sa réaction avec le sol. Ainsi, les composés anioniques (triazines, urées, carbamates.) seront peu fixés et donc majoritairement présents en solution. Les composés cationiques (composés organophosphorés ou organochlorés) sont beaucoup plus fixés. On parle de composés liés. Dans le cas des pesticides, les prévisions de transfert ou de fixation sont faites sur la valeur du coefficient de distribution, Kd, entre la phase solide et la solution. Plus Kd est élevé, plus le composé est fixé. Il y a risque de transfert lorsque le composé est soluble. Mais pour évaluer ce risque, il faut également tenir compte de la persistance des molécules dans le sol. Le paramètre couramment utilisé pour décrire cette persistance est la demi-vie de dissipation, DT50, qui est le temps nécessaire pour réduire de moitié une quantité initiale de pesticide donnée.
Source : Estimation des risques environnementaux des pesticides. Editions Inra.

La nature chimique des pesticides détermine leur dégradabilité, mais les vitesses de dégradation dans les sols sont également très dépendantes des conditions pédoclimatiques. Les molécules de pesticides à faible risque ont une demi-vie très courte (< 10 jours) et des coefficients de distribution élevés.
Enrique Barriuso, directeur de recherche à l´Inra de Grignon et auteur du livre « Estimation des risques environnementaux des pesticides » explique : « Le Corpen a mis au point l´indice GUS qui permet de classer de manière empirique les pesticides en fonction de leur mobilité potentielle. Les produits sont répartis en deux zones de risques : fort et faible. Le paraquat, par exemple, du fait de sa demi-vie relativement courte et de sa faible mobilité est classé dans la zone à faible risque alors que le diuron est classé dans la zone à risque fort à cause de sa plus forte mobilité et de sa demi-vie longue. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures