Aller au contenu principal

La Cour des comptes dénonce l’inefficacité des aides PAC

Dans un référé adressé au ministre de l’Agriculture, le premier président de la Cour des comptes remet en cause la pertinence des aides directes de la PAC.

Pour la Cour des comptes, les fermes de grandes cultures sont plus aidées que leurs homologues en élevage, alors que leur résultat courant est souvent meilleur.
© C.Gloria

Quel impact aura le référé de la Cour des comptes sur la répartition des aides directes de la PAC publié mi-janvier ? Une chose est sûre, la juridiction est critique sur le dispositif. Elle reproche d’abord l’absence de suivi et d’évaluation de l’impact de ces aides sur l’économie des fermes. « Le ministère se prive ainsi des éléments indispensables au pilotage de sa politique et à la détermination des axes de négociation de la future PAC », estime le premier président de la Cour des comptes. Si l’effet des aides sur les revenus agricoles est difficile à mesurer, le texte souligne des écarts injustifiés entre les fermes selon leur spécialisation. Sur la période 2006-2015, les aides directes découplées en grandes cultures sont ainsi évaluées à 40 000 euros en moyenne pour un résultat courant par ferme de presque 79 000 euros… contre respectivement 19 100 et 28 500 euros en bovins laitiers. Réponse de Bercy : l’analyse ne prend pas en compte les aides couplées, importantes en élevage.

Des agriculteurs pauvres malgré les aides

Reste que la Cour s’étonne de l’importance des aides publiques (82 % du résultat net de la branche agricole en 2015), « sans équivalent dans aucune branche de l’économie nationale », et de la pauvreté des agriculteurs. Selon son analyse, hormis en grandes cultures, 30 % des agriculteurs ont enregistré un revenu annuel inférieur à 9 500 euros chaque année de 2008 à 2015. Sur cette même période, le nombre de bénéficiaires du RSA a triplé et les inégalités se sont accrues entre les 10 % d’exploitants les plus pauvres et les 10 % les plus aisés. La Cour souligne ainsi que sur le 1,75 milliard d’euros d’aides versés sur la période, « 716 millions ont bénéficié à des exploitants dont les revenus individuels dépassaient déjà le niveau du revenu médian des ménages français ». Et ces aides sont investies dans la mécanisation plutôt que dans l’emploi, autre point négatif. Pour la Cour, une solution consisterait dans la future PAC à définir un montant unique de DPB (Droits à paiement de base) pour la France continentale… si la PAC prévoit toujours des DPB.

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures