Aller au contenu principal

Bilan fruits et légumes 2021
Distribution : le discount poursuit sa progression, les marchés reprennent des couleurs

Discount, marchés, « Grandes Surfaces Frais » sont les formats ayant performé durant l’année dernière, qui a vu l’embellie générale des ventes issue de la période du Covid-19 s’estomper.    

Sur les marchés, la progression du volume d’achat, associée à une progression du prix moyen d’achat, a entraîné le net accroissement de la dépense des ménages
© Philippe Gautier-FLD

FranceAgriMer vient de publier son étude « Achats de fruits et légumes frais par les ménages français pour leur consommation à domicile - Données 2021 ». La publication a été rédigée avec le CTIFL et INTERFEL sur la base des données du panel de ménages acheteurs Kantar, cofinancée par FranceAgriMer, Interfel, le CTIFL, le CNIPT et l’AIB.

Lire aussi : Quels sont les légumes préférés des Français ?

En termes de circuits de distribution, les effets bénéfiques sur les ventes engendrés par la crise du Covid-19 et les périodes de confinement commencent à s’estomper. Exemple notable : les hypermarchés voient leur part de marché se stabiliser sur un an (31,3 %), mais toujours en baisse par rapport à la moyenne sur 5 ans. En revanche, la part de marché des achats effectués en « On-line » se stabilise également sur un an (3,3 %), après sa forte progression de 2020.

Fréquence d’achat en hausse dans le discount

Après une progression significative en 2020, la taille de clientèle des magasins discount (enseignes à dominante marque propre) s’est stabilisée (+ 0,1 pt à 61 % de ménages acheteurs). De plus, si les quantités achetées par acte y ont fléchi (- 1,6 %), la fréquence d’achat y a nettement progressé (+ 4,2 %).

Cela a conduit à un nouvel accroissement du volume d’achat dans ce type de distribution (+ 2,8 %). Avec une nouvelle progression du prix dans ce circuit (+ 1,7 %) - dont le positionnement prix reste par ailleurs le plus bas - la dépense des ménages y a progressé de façon notable (+ 4,5 %). Cela a permis un net gain de part de marché (+ 0,9 point à 11,9 %).

 

Malgré une progression de 1,7% des prix des fruits et légumes sur 2021, le discount offre toujours le positionnement le plus bas du marché.
© Lidl France

 

Les marchés progressent, mais pas en nombre de clients

Après une année 2020 particulièrement défavorable aux marchés, ceux-ci voient leur part dans les achats globaux de fruits et légumes frais rebondir (+ 1,2 point à 10,6 %), grâce au retour à la hausse de la fréquence d’achat (+ 10,7 %). Cela s’est traduit par une progression du volume d’achat (+ 2,6 %) qui, associée à une progression du prix moyen d’achat (+ 5,8 %), a entraîné le net accroissement de la dépense des ménages (+ 8,6 %). En revanche, la taille de clientèle reste orientée à la baisse dans ce circuit (-1,4 point à 28,7 % de ménages acheteurs).

Supermarchés et proximité à la peine

En revanche, les supermarchés et les magasins de proximité subissent les évolutions les plus défavorables. Les premiers cèdent du terrain (-0,5 pt, à 17,8 %) après une bonne résistance en 2020. Ce format a en revanche été pénalisé par une contraction de sa taille de clientèle (- 0,7 point à 64,5 % de ménages acheteurs).

En conséquence, les achats de fruits et légumes des ménages ont diminué de façon plus nette en supermarchés que sur l’ensemble du marché, tant en termes de quantités achetées (- 5,5 %) que de sommes dépensées (-5,9 %). Après une franche progression, la part de marché des magasins de proximité, circuit de complément par excellence (plus petites quantités achetées par acte) a retrouvé son niveau d’avant 2020 (- 0,9 point à 6,4 %).

 

Les « Grandes Surfaces Frais » ont vu leur part de marché s’accélérer au cours de 2021 (+ 0,4 point à 5,4 %)
© Philippe Gautier-FLD

 

Destins différents pour le commerce spécialisé

En 2021, les commerces spécialisés ont vu leur part dans les achats de fruits et légumes des ménages diminuer sensiblement (- 0,4 point à 13 %). Au sein de ce circuit, les primeurs traditionnels ont vu leur part de marché reculer (- 0,7 point à 7,6 %), après le bond de 2020. Leur taille de clientèle a en effet fléchi (-2,7 points à 24 % de ménages acheteurs), tout comme les quantités achetées par acte (- 7,7 %). Le volume d’achat en ressort en forte baisse (- 12,3 %), tout comme la dépense des ménages (- 12,1 %).

A l’inverse, les Grandes Surfaces Frais (GSF) ont vu la progression de leur part de marché s’accélérer (+ 0,4 point à 5,4 %). Ce circuit a en effet continué de gagner de nouveaux acheteurs (+ 1,9 point à 19 % de ménages acheteurs). Cela a permis de compenser en partie le recul de la fréquence d’achat et des quantités achetées par acte, pour aboutir à une baisse modérée du volume d’achat dans ce circuit (- 2,4 %), mais aussi à une hausse de la dépense des ménages (+ 3,5 %), compte tenu de celle du prix moyen d’achat (+ 6 %).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Jacques Mathé : « Le problème du circuit court se pose en termes de différenciation de l’offre, de haute technicité et de productivité du travail. La binette, c’est bien mais ça prend du temps ! »
« Les circuits courts en fruits et légumes doivent sortir de l’artisanat »
La commercialisation en circuit court, notamment en maraîchage, peut apparaître très séduisante. « Le potentiel phénoménal…
Pourquoi le distributeur de fruits et légumes italien Orsero rachète les Français Blampin et Capexo ?
L’importateur et distributeur italien de fruits et légumes Orsero renforce sa présence sur le marché français en entrant au…
Kiwi jaune : accord historique en Italie entre NKP et Rivoira
Les deux entreprises ont signé un accord de développement commercial au niveau mondial pour deux variétés de kiwis à chair jaune.
[MISE A JOUR] Des récoltes de pommes et poires attendues en hausse dans un contexte économique compliqué
Wapa a dévoilé ses traditionnelles prévisions pour l’hémisphère nord et rappeler les défis que le secteur doit être prêt à…
La France produit environ 35 000 t de cerise douce, ce qui la place au 8e rang européen.
Production de cerises : l’Italie, l’Espagne et la Grèce en tête des pays européens

La production mondiale de cerise douce atteint 2,6 millions de tonnes par an. La Turquie est le…

La plus grande ferme hydroponique au monde ouvre ses portes à Dubaï
Plus de 3 hectares de ferme hydroponique viennent d’être inaugurés près de l’aéroport de Dubaï. Les légumes-feuilles cultivés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes