Aller au contenu principal

En bref
[Coronavirus Covid-19] Les nouvelles fraîches des entreprises, de la production à la livraison

Les actus, en bref, à milieu de semaine 4, sur les entreprises du secteur alimentaire qui s’adaptent à la crise.

© Pink Lady / Cofruid'Oc

Forte demande pour la Pink Lady

Comme bon nombre d’acteurs du secteur des produits frais, Pink Lady Europe a vu la demande s’accélérer avec le confinement. « Les stations de conditionnement continuent de se mobiliser pour répondre à cette demande mais la main d’œuvre et l’approvisionnent en emballages pourraient venir à manquer », avertit l’association le 7 avril. A date, la filière Europe a déjà vendu 116 000 t de Pink Lady et PinKids, soit 75% des stocks de cette saison.

 

 

Bonduelle suspend ses objectifs financiers

Bonduelle et ses 56 sites de production se mobilisent pour assurer la chaîne d’approvisionnement, ainsi que le démarrage de la campagne agricole à venir, « pour laquelle la disponibilité de la main d’œuvre sera essentielle ». En revanche, « cette crise a des impacts contrastés selon les métiers et les zones géographiques, ce qui oblige le Groupe Bonduelle à suspendre les objectifs indiqués lors de la publication des résultats semestriels 2019-2020 », précise un communiqué du 8 avril.

 

 

Pas de redevance d’adhésion en avril chez les Comptoirs de la Bio

Les Comptoirs de la Bio ont annoncé le 1er avril suspendre la redevance d’adhésion au réseau en avril « pour soutenir nos adhérents en cette période troublée et favoriser un geste solidaire pour les équipes terrain ».

 

 

Une plateforme emploi-achats par Miimosa

Face à la crise, Miimosa a lancé alimentationcitoyenne.fr, pour que les Français puissent soutenir les producteurs en période de crise. Cette plateforme a vocation de mettre en relation agriculteurs et citoyens, pour des offres d’emploi à la ferme, ou achats de produits direct producteur (pour faciliter la livraison des produits aux consommateurs, MiiMOSA s’associe à la start-up PROMUS, spécialiste de la distribution de produits locaux). « Cette initiative solidaire est l’occasion pour les Français de changer de regard sur leur agriculture, de repenser leur alimentation et de privilégier le local », estime la startup.

 

 

L’application Epicery partout en France

L’application de livraison des commerces de bouche Epicery, initialement opérationnelle à Paris et Lyon, se déploie sur toute la France d’ici les quatre prochaines semaines : Marseille, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Strasbourg, Lille, Nantes, Valenciennes, Nancy, Angers, Limoges, Nice, Rennes, Grenoble, Clermont-Ferrand, Caen, Saint-Étienne, Orléans, Colmar, Dijon, Metz, Rouen, Le Havre, Tours, Nîmes, Reims, Amiens ou encore Toulon. « Le déploiement était acté, la crise du Covid-19 a accéléré le calendrier de l’entreprise, qui fait face à une très forte augmentation des demandes partout en France, autant côté clients que côté commerçants. » En cette période de crise, l’application offre l’abonnement à tous les nouveaux commerçants qui adhèrent à sa plateforme.

 

 

Pourdebon accélère ses délais

Face à la fermeture des marchés et à une demande en très forte hausse, Pourdebon.com annonce avoir renforcé ses équipes afin d‘intégrer plus rapidement de nouveaux producteurs sur le site. « Nous ne sacrifions pas à nos standards de qualité, en revanche nous avons étoffé nos équipes techniques afin de raccourcir au maximum les délais de création des boutiques virtuelles de nos producteurs, déclare Nicolas Machard, PDG de Pourdebon.com. Le site est en mesure d’intégrer de nouveaux producteurs dans un délai de 4 à 5 jours contre 10 habituellement. » Pourdebon.com est spécialisé dans la création de boutiques virtuelles pour des produits en vente directe et gère la logistique, de la collecte chez le producteur à la livraison partout en France.

 

 

C'est qui le patron veut partager ses rentrées exceptionnelles

C'est qui le patron ?! a annoncé la création un fonds, alimenté par les rentrées exceptionnelles de la marque liées au confinement, et qui va aider des indépendants et des petits commerçants à passer la crise du coronavirus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
layani
Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris : « Défendre le modèle vertueux des marchés de gros »
Effet Covid-19, « train des primeurs », développement en région… Stéphane Layani évoque aussi la réflexion en cours concernant un…
Crues en Lot-et-Garonne : d'importants dégâts encore difficilement évaluables pour les producteurs de fruits et légumes
La crue exceptionnelle de la Garonne en Lot-et-Garonne va compromettre de nombreuses cultures. Les pertes de récoltes de légumes…
La pomme de terre primeur de Noirmoutier revient en 2021 avec l’IGP et des emballages sans plastique
Alors que la saison 2021 débute dans un mois, le directeur de la coopérative de Noirmoutier fait le point avec FLD sur les…
Prince de Bretagne lance la vente à la pièce pour le drive
Pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation et au drive, Prince de Bretagne lance une offre de légumes vendus à la…
La fraise Label Rouge veut oublier 2020 et mise sur une nouvelle variété pour dynamiser la campagne
Très impactée par la crise en 2020, la fraise Label Rouge espère 2021 sous de meilleurs auspices. Les voyants en production et en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes