Aller au contenu principal

Ardèche
Le producteur expéditeur Savajols a l’export en ligne de mire

L'entreprise ardéchoise adopte un nouveau positionnement stratégique pour travailler à l’export, en investissant notamment dans une nouvelle station de 10 000 m2.

Les abricots de Savajols sont destinés au marché européen.  © Pierre-Louis Berger - FLD
Les abricots de Savajols sont destinés au marché européen.
© Pierre-Louis Berger - FLD

Savajols, situé à Andance, en Ardèche – spécialisée en fraises, cerises, abricots, pêches, nectarine, kiwis – veut accélérer son développement et s’en donne les moyens financiers et logistiques. Le producteur expéditeur investi plusieurs millions d’euros pour édifier une plate-forme de 10 000 m2 avec plusieurs chambres froides, une salle de réception et de conditionnement sur une parcelle de plus de 5 ha à Saint-Rambert-d’Albon dans la Drôme.

La future station fruitière sera opérationnelle en février 2021. Elle est située sur un emplacement stratégique, dans la zone d’activités Axe 7, en sortie d’autoroute A 7.

« Notre développement était nécessaire pour répondre aux nouvelles normes nationales et européennes. Notre positionnement stratégique s’appuie sur deux volets : la logistique et l’export au niveau national et européen de fruits frais. Notre nouvel emplacement facilitera les chargements et les expéditions plus rapides vers la France et l’Europe », précise Alexandre Morin, directeur et associé. Le souhait du producteur expéditeur: « Monter en puissance en volume avec cet équipement performant ». Le dirigeant annonce une croissance de l’ordre de 10 % à 15 % par an « hors incidents climatiques ». L’objectif est de « satisfaire une demande croissante des consommateurs en fruits frais ».

L’exportation est le grand enjeu de ce projet pour Savajols qui prévoit une hausse conséquente des volumes sur le marché européen. L'entreprise réalise 40 % de son volume d’activité à l’exportation. Elle fournit des distributeurs et des centrales d’achat en direct sur le marché européen : Allemagne, Angleterre, pays scandinaves, République tchèque, Suisse, Pologne, Roumanie.

Bientôt des agrumes ?

Côté produits, les abricots sont destinés au marché européen ; les fraises et les kiwis au marché national ; les pêches et nectarines aux marchés intérieur et européen. La clientèle française est composée de grossistes et de la grande distribution.

Le spécialiste reconnu en expédition et conditionnement de fruits frais possède une production propre (des vergers en vallée du Rhône) et travaille avec une quarantaine de producteurs en vallée du Rhône.

La société a été reprise en 2006 par deux associés, Alexandre Morin et Christophe Vallon. Elle emploie onze personnes à temps plein en station et dans les vergers en période hivernale et plus d’une centaine de saisonniers en pleine période d’activité. Elle prévoit l’intégration des agrumes, à court terme, dans sa nouvelle structure.

Objectif du producteur expéditeur : « Satisfaire une demande croissante des consommateurs en fruits frais ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
A la station CTIFL de Balandran, les bidons noirs de 20 litres ont été disposés sur trois hauteurs sous les gouttières. © CTIFL
La serre bioclimatique, une opportunité pour les producteurs sous abri ?
La serre bioclimatique pourrait être une opportunité d’amélioration pour les abris froids ou peu chauffés. De plus en plus de…
Prévisions de récolte : une très faible production européenne d'abricot en 2021
Les prévisions de récolte européenne d'abricot sont particulièrement basses cette année. Si les chiffres sont encore incertains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes