Aller au contenu principal
Font Size

Bretagne : Le Caté veut réduire les intrants

La station expérimentale bretonne du Caté teste de nouvelles variétés et nouveaux équipements ou itinéraires techniques pour réduire la consommation d’énergie, d’eau ou de produits phytosanitaires.

Jean-Paul Hébrard, directeur de TV Agri, présent à l'AG du Caté (3e en partant de la gauche), a évoqué les nouvelles technologies et la compétitivité de l'agriculture.
© C. Pape

« Réduire l’usage des produits phytosanitaires est une demande forte de la société », assure Jean-Denis Crenn, président du Caté. Pour y parvenir, la station expérimentale de Saint-Pol de Léon a rejoint le programme national Dephy Ecophyto. Et elle fait feu de tout bois : variétés tolérantes ou résistantes, désherbage mécanique… Et lance une étude sur le désherbage par robot en plein champ. Le Caté compte aussi sur les nouvelles technologies comme une station météo connectée pour rendre plus efficients les traitements phytos, ou un comptage des spores de mildiou d’échalote afin de ne traiter que lorsqu’il y a risque… « Sur le terrain aussi, les choses avancent. En crucifères ou en artichaut, près des trois quarts des surfaces ne reçoivent plus de désherbage chimique », affirme Jean-Denis Crenn. En serre verre, l’expérimentation se tourne vers de nouvelles serres, semi-fermées et moins gourmandes en énergie. « Les essais sont en route depuis seize mois. Même si le rendement est supérieur, il est encore trop tôt pour savoir si ce type de serre est rentable vu l’investissement à réaliser », mentionne Michel Le Roux, le directeur du Caté. En parallèle, la station teste aussi un double système d’éclairage, avec des lampes à sodium et led.

Moins d’eau, plus de diversification

L’eau est aussi un intrant à économiser. Partenaire du programme européen Fertinowa, qui s’étend sur dix pays, le Caté planche sur sa gestion durable dans les systèmes utilisant l’irrigation fertilisante. Et le programme Breizhlégum’eau, coordonné par la Chambre régionale d’agriculture et auquel participent les trois stations expérimentales légumières bretonnes, veut faire évoluer les pratiques des producteurs de légumes. « L’objectif poursuivi est le même, affirme Jean-Denis Crenn. Impacter le moins possible l’environnement ». La station du Caté poursuit également ses recherches en matière de diversification : conservation post-récolte du potimarron et diversité des champignons avec la pholiote du peuplier ou le pleurote dont quatre producteurs viennent de lancer la production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Gérard Malaure
[Coronavirus Covid-19] Gérard Malaure, DG du groupe Primever : « Nous avons pu livrer tous les jours toutes les régions de France malgré les retours à vide de nos camions »
Explosion de la demande de la GMS, rotation des camions compliquée, projets pour l’après Covid-19 : Gérard Malaure, directeur…
En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
L’offre des opérateurs français repose sur une tomate cerise HVE en barquette carton de 200 g sous flow-pack. Objectif : contrer l'offre marocaine.  © Rougeline
Une offre de tomates cerise HVE pour contrer l’importation
Intermarché communique sur les tomates cerise HVE en 200 g. L’offre, lancée aussi dans d’autres enseignes, est née d’une…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes