Aller au contenu principal

Gestion des ressources animales
Un plan mondial pour sauver la biodiversité des animaux d´élevage


Lors de la première conférence intergouvernementale dédiée à la biodiversité des animaux domestiques, une centaine de pays se sont engagés à une gestion raisonnée des ressources animales domestiques en vue d´atteindre la sécurité alimentaire. « Une race domestique est disparue tous les mois au cours de sept dernières années et environ 20 % des races d´animaux d´élevage sont menacées d´extinction. » D´après les informations obtenues dans 169 pays et présentées dans un rapport de la Commision agriculture et alimentation de l´Organisation des Nations Unies.
©DR

De nombreuses races menacées présentent des caractéristiques uniques qui pourraient être déterminantes dans le contexte du changement climatique et de l´émergence de maladies animales. Par exemple dans les Andes colombiennes, la race bovine Blanco Orejinegro réputée pour sa longévité, tolérance à la haute altitude et résistance aux parasites est menacée. Il ne reste plus que 260 animaux. Le Yakut de Sibérie qui supporte des températures de 50 à 60 degrés en dessous de zéro et une alimentation pauvre, et résiste à la tuberculose, la leucose et la brucellose, ne compte plus que 900 têtes. Et très nombreuses sont les races qui risquent de disparaître avant même que leurs caractéristiques et leur potentiel ne soit évalués.
Des délégués de plus de cent pays ont adopté en septembre lors d´une conférence intergouvernementale un plan d´action mondial pour stopper l´érosion de la diversité des animaux d´élevage. « Les gouvernements doivent faire preuve de détermination au plan politique et trouver les ressources au plan financier. » selon un communiqué de la FAO.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande