Aller au contenu principal

SIA 2024 : un trophée gastronomique pour valoriser les systèmes herbagers français

Lundi 26 février, à l’occasion du Salon de l’Agriculture, l’interprofession du bétail et des viandes (Interbev) et Gault & Millau, le guide gastronomique français, ont annoncé la création d’un nouveau trophée baptisé « Cuisine des prairies et pâturages » pour valoriser les produits issus de l’élevage bovin herbager français.

Marc Esquérré (Gault & Millau) et Emmanuel Bernard (Interbev) ont annoncé la création du trophée "Cuisine des prairies et des pâturages" au Salon de l'Agriculture 2024.
Marc Esquérré (Gault & Millau) et Emmanuel Bernard (Interbev) ont annoncé la création du trophée "Cuisine des prairies et des pâturages" au Salon de l'Agriculture 2024.
© AL Galon

Le trophée « Cuisine des prairies et pâturages » sera décerné aux restaurateurs talentueux qui mettent en valeur les produits issus de l’élevage herbager. Cette initiative vise à encourager l’utilisation de viande française locale et de qualité dans la cuisine des restaurants référencés par Gault & Millau

« L’excellence n’est pas pour l’élite, ce n’est pas du ‘trop cher’, c’est aussi une petite brasserie où l’on mange un bon steak », précise Marc Esquerré, directeur des guides et des enquêtes du Gault & Millau.

« Quand on a découvert le titre de ce prix, on s’est dit : ils ont tout compris », raconte Emmanuel Bernard, président de la section bovine d’Interbev, au lancement de la démarche le lundi 26 février 2024 à l'occasion du Salon International de l'Agriculture (Sia). Le trophée « Cuisine des prairies et pâturages » met en avant la viande bovine Label Rouge : une origine 100 % française, issus d’animaux de races à viande, nourris « avec au moins 80 % d’herbe ».

Une continuité jusqu'à l'assiette

En effet, malgré l'attention des restaurateurs à la qualité des produits, les importations pèsent pour 55 % dans les approvisionnements en viande bovine de la restauration hors domicile, d'après l'étude Où va le bœuf actualisée en 2023. « On avait des éléments au niveau de la commende publique, mais la restauration commerciale est un secteur plus nouveau pour l’interprofession », indique Emmanuel Bernard, qui souligne la qualité du partenariat avec Gault & Millau : « on a besoin de partenaires comme Gault & Millau pour sublimer ce que les éleveurs et le milieu de la filière peuvent faire [...], avec une continuité jusqu'à l’assiette. »

Les prix seront remis lors des « Gault & Millau Tours », une série d’événements organisés dans différentes régions de France pour mettre en lumière les talents culinaires régionaux et valoriser les produits du terroir. « Il y a onze tours, donc il y aura onze trophées 'Cuisine des prairies et pâturages' », explique Marc Esquerré. Les quatre premiers seront attribués dès 2024 en Pays de la Loire/Centre Val de Loire, Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Bretagne. « Une belle façon de récompenser les talents de nos terroirs qui œuvrent au quotidien pour proposer des produits de qualité à leurs clients », reprend-il. 

Les plus lus

Camion d'abattoir mobile du Boeuf ethique
L’abattoir mobile du Bœuf éthique vendu aux enchères à Beaune le 17 avril

Plus d’un an après la liquidation du Bœuf Ethique, premier outil d’abattage mobile en France, son matériel est mis en vente…

parage fonctionnel des pieds bovins
Boiteries : « Je me suis formé au parage fonctionnel »

Guillaume Sansoit, éleveur de charolaises dans la Nièvre, a suivi avec un de ses salariés une journée de formation sur le…

L’implantation de la cage est à raisonner pour qu’un homme seul puisse y amener ses bovins en sécurité.
Boiteries : choisir une cage de parage adaptée aux vaches allaitantes

La cage de parage devient un équipement incontournable pour les exploitations touchées par la dermatite digitale. Veillez à…

Les prix d'honneur ont été difficiles à départager au concours de Varennes-sur-Allier (Allier), tenu les 15, 16 et 17 mars en race charolaise. « Une série d'une vingtaine de génisses, aux conformation et qualité de viande hors-normes, s'est particulièrement démarquée. Le lot était très homogène, avec des volumes de carcasse qui dépassaient les 650 kg », rapporte Olivier Chaveroche, responsable au concours.
Bovins de boucherie : les concours de Pâques enregistrent de belles ventes

Après une édition 2023 en demi-teinte, les organisateurs des traditionnels concours de Pâques tirent un bilan plutôt positif…

Légende
« Je conduis mes vaches gasconnes des Pyrénées à 100 % en IA et en système plein air »

Dans le piémont de la montagne Noire, Myriam Collignon élève une centaine de gasconnes des Pyrénées conduites en plein air et…

jeunes bovins charolais boiteries morbihan bretagne
Boiteries : « Nous avons dû jouer sur plusieurs fronts pour lutter contre panaris, Mortellaro et fourbure »

Gwendal Marchand a résolu une bonne partie des problèmes de boiteries sur son exploitation grâce à un audit approfondi avec…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande