Aller au contenu principal

Mobilisation agricole le 9 mars dans un large Massif Central

L’appel à la mobilisation des Fdsea et JA du grand Massif central s’est traduite le 9 mars par des actions coup de poing dans la plupart des départements de cette grande région. Objectif : maintenir la pression sur les prix et la PAC.

Comme dans tous les départements où l’agriculture est focalisée sur l’élevage bovins viande faute de pouvoir produire autre chose, les éleveurs du grand bassin allaitant multiplient les signaux d’alerte pour dire combien leur situation devient chaque jour plus intenable. Mardi 9 mars, rejoignant l’appel lancé par la FRSEA et les JA d’Auvergne-Rhône-Alpes, des délégations d’éleveurs de cette grande région se sont mobilisés en prenant pour cible l’Etat pour dénoncer « une loi Ega pavée de bonnes intentions mais assorties de règles trop peu contraignantes pour que les agriculteurs soient enfin payés au coût de production » et d’alerter également sur « les menaces qui planent sur la pérennité des aides couplées animales dans le cadre de la réforme de la PAC, soutiens pourtant indispensables pour permettre le maintien d’une activité de production agricole sur tout le territoire français ».

Baisse des aides couplées redoutée

Le ministère de l’Agriculture est en train de plancher sur cette donnée clé du nouveau mode de répartition des aides compensatoires dans le cadre de la prochaine PAC mais ne laisse guère fuiter d’éléments sur le contenu de ce travail. « Alors que le ministère ne s'exprime pas encore sur les options retenues et entretient le doute sur le moment des arbitrages, nous redoutons fortement des baisses sur les aides à l'élevage (aides couplées) et à la montagne (ICHN) » explique la Fdsea de l’Aveyron. « Sur les aides couplées, des hypothèses allant jusqu'à - 30 %, voire - 50 % de baisse circulent. Sur l’indemnité compensatoire aux handicaps naturels, soutien majeur en zone de montagne, certains proposent de la diluer pour financer d’autres mesures, comme par exemple l’assurance récolte »

Et de rappeler que sur tous ces territoires, l’élevage génère toute une économie rurale qui ne s’arrête pas aux portes des fermes : laiteries, fromageries, découpe, transformation, soins et alimentation des animaux, services, bâtiments, machinisme, agro-alimentaire… Dans un département comme l’Aveyron, l’Agriculture et l’agro-alimentaire représentent un tiers des emplois. Cette économie de l’élevage a ensuite un rôle déterminant pour entretenir la beauté des paysages, lesquels sont par ricochet un atout déterminant pour le tourisme, et plus globalement pour la qualité de vie de ces départements.

Maintenir le pastoralisme

« Les aides de la PAC ne sont pas un "chèque en blanc". Elles sont soumises au respect de plusieurs critères environnementaux, territoriaux et de renouvellement des générations. » rappelle cette Fdsea.  « Les « aides couplées » soutiennent l’élevage, comme activité menacée de régression à la fois sur des territoires qui n’ont pas d’alternatives, et sur des territoires qui peuvent abandonner l’élevage au profit des cultures.» Elles sont qui plus est dégressives et plafonnées. Quand à l’ICHN, elle compense les contraintes naturelles liées aux pentes, à l’altitude, à la nature des sols,… « C’est une aide à l’hectare, dégressive au-delà de 25 hectares. Elle encourage, de fait, une agriculture raisonnée en lien avec les réalités du territoire. Elle maintient le pastoralisme, préserve les sols autant de leur sur-exploitation que de leur sous-exploitation. Elle contribue à la dynamique des territoires et au renouvellement des générations. » et d’ajouter : « Les montagnes ne se sont pas aplanies, donc l’ICHN ne doit pas l’être non plus ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © F. d'Alteroche
Pac : les différentes options sur la table pour les éleveurs bovins viande
Les services du ministère de l’Agriculture ont présenté mi-mars aux professionnels les différentes options envisagées pour le…
Les litières sont composées de paille mais également de plaquettes forestières issues de l’entretien des nombreuses haies présentes sur le parcellaire avec le choix récent d’en laisser « monter » quelque unes pour conforter la ressource en bois sur pied et s’adapter aux évolutions du climat avec davantage d’ombre en été. © F. d'Alteroche
"Un maximum de productivité par UTH et par UGB avec mon troupeau Charolais"
Bonne productivité numérique, mortalité maîtrisée, croissances de bon niveau, vêlage à deux ans de plus en plus fréquent… Tous…
Benoît Dazy. "Nos portes sont ouvertes pour nos clients, aux écoles et à toute personne qui en émet le désir afin de partager notre vision de l’élevage." © S. Bourgeois
" Quarante vaches aubracs vendues en direct "
Benoît Dazy s’attache à garder un système ultra simple, avec 40 vêlages en système bœufs et vente directe. Il trouve un bon …
La Chine fait s'envoler les cours des matières premières pour l'engraissement des bovins
La hausse est impressionnante. Elle ne concerne malheureusement pas le prix de la viande bovine mais celle des différentes…
FCO : des mesures dérogatoires s'appliqueront avec l'Italie et l'Espagne
La Loi de Santé Animale s'applique à partir du 21 avril 2021. GDS France informe que des accords ont été trouvés avec l'Italie et…
signature du partenariat entre Cloé et Charal ayant eu lieu ce jour (Alexandre RAGUET, Directeur de Cloé et Franck LUCAS, Directeur des Etablissements Charal Metz)
Un contrat Label Rouge "gros bovins" entre Cloé, Charal et Cora
L'union de coopératives Cloé a signé le 7 avril 2021 un contrat tripartite avec les établissements Charal de Metz et Cora. Il est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande