Aller au contenu principal

Contrôler la température à l’oreille

Une boucle auriculaire avec sonde thermique est lancée par le Laboratoire MSD Santé Animale pour permettre le suivi régulier de la température corporelle, sans manipulation des bovins.

La boucle clignote lorsque 
la température auriculaire dépasse les 39,7 °C.
La boucle clignote lorsque
la température auriculaire dépasse les 39,7 °C.
© C. Delisle

Le laboratoire MSD Santé Animale lance auprès des vétérinaires pour une revente aux éleveurs, un système de contrôle de la température tympanique (dans l’oreille) des jeunes bovins. Développé aux États-Unis, par une société texane, pour les feedlots américains, cet outil d’aide à la surveillance, baptisé FerverAlert’, se présente sous la forme d’une boucle auriculaire qui se fixe à l’aide d’une pince à boucler.
« L’intérêt de cette boucle auriculaire est d’éviter les lésions, d’optimiser l’efficacité des médicaments et de limiter les risques d’apparition d’une résistance à l’antibiotique au lieu d’infection, grâce à une détection précoce de l’hyperthermie, pour une mise en place rapide d’un traitement si nécessaire et en moindre quantité. Des études ont montré, après examen des poumons des jeunes bovins à l’abattoir, que 68 % des bovins non détectés malades durant l’engraissement, avaient des lésions pulmonaires », explique Vincent Tessier, de MSD Santé Animale.
Les pathologies respiratoires sont les troubles de santé les plus répandus en bovins viande. Plus les animaux atteints sont traités tôt, moins ils risquent de développer des lésions pulmonaires. Or, le suivi corporel avec un thermomètre électronique est contraignant à réaliser, à intervalles de temps rapprochés ou sur un nombre important d’animaux.

Attention à la pose de la boucle


« Une fois le bouton on/off enclenché, la boucle doit être placée entre les deux plis scaphoïdiens de l’oreille du broutard. Ensuite pour être efficace, la sonde doit être bien positionnée dans le canal auriculaire. Pour cela, on conseille de bien tirer l’oreille de l’animal. La pose de la boucle nécessite un peu de pratique. On a observé un taux de sortie de la sonde du conduit auriculaire de 10 %, ce qui, avec la pratique, s’améliore. Par ailleurs, il faut attendre six mois avant de la placer sur l’animal car la sonde risque d’être trop longue pour le conduit auriculaire du broutard », détaille Vincent Tessier. La mesure de la température commence 6 heures après la pose de la boucle et a lieu toutes les quinze minutes et ce pendant 150 jours. Cet outil à usage unique, émet une alerte lumineuse si le seuil de température dépasse les 39,7 °C. « On conseille à l’éleveur d’attendre deux à trois alertes lumineuses à douze heures d’intervalle, avant de procéder à la prise de température rectale et d’envisager un traitement avec son vétérinaire, le but étant de les limiter et non l’inverse. On propose par ailleurs un arbre décisionnel sur la notice d’utilisation. » Avant le lancement de ce nouveau produit, des séries de tests ont été effectués, à la fois dans un centre de tri de 500 jeunes bovins, dans le cadre d’une thèse et dans dix exploitations, pour un total de 242 taurillons. La sensibilité s’est révélée être de 68 % à 40 °C (température rectale quand la température tympanique est de 39,7 °C). Parmi les animaux traités, 50 % l’ont été après alerte lumineuse de la boucle. Le laboratoire conseille aux vétérinaires de la vendre à l’éleveur à un prix d’environ 10 €. Un modèle plus léger est à l’étude pour des jeunes veaux.
Il existe par ailleurs deux autres systèmes pouvant permettre le suivi régulier de la température et sans manipulation des bovins : les sondes thermiques intraruminales (bolus) et les caméras infrarouge (mesure de la température orbitale). Le coût élevé des bolus et la difficulté de les récupérer à l’abattoir, limitent pour le moment leur utilisation sur le terrain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Le bâtiment est en bois avec une ventilation naturelle, une bonne ambiance à l’intérieur et des écarts de température diurne-nocturne atténués par la toiture en panneaux « sandwich » de 4 centimètres d’épaisseur. © F. d'Alteroche
Une stabulation sur caillebotis double usage pour les vaches allaitantes
Dans le Cantal, la nécessité d’accroître les capacités de stockage en lisier d’un bâtiment entravé a incité les associés du Gaec…
Les vaches ont très vite adopté les logettes et les cornadis suédois leur ont permis de sauver leurs cornes, sans dommages jusqu’à présent. © F. d'Alteroche
Des caillebotis pour les vaches, pour ne pas remettre en cause l’autonomie
Le Gaec d’Éole utilise à peine 12 tonnes de paille-hiver pour les seules cases à veaux et cases de vêlage d’une stabulation « …
 © Agricentre
Le teff grass, une nouvelle fourragère estivale
Eragrostis tef ou teff grass, graminée cultivée comme céréale secondaire en Afrique, arrive en France comme fourragère. Sa…
Les atouts du caillebotis pour les vaches allaitantes
Les stabulations intégrant au moins une partie de caillebotis sur fosse sont courantes en élevage laitier, plus rares en système…
De la Stabiliser à la Redyblack, vers une nouvelle race bovins viande en France
Portée par l’association Bovinext, la RedyBlack est la première race bovine depuis des décennies à obtenir son agrément OS en…
Les poteaux métalliques ont permis de limiter l’emprise au sol et la charpente et les parois en bois contribuent à une bonne ambiance avec des devis comparatifs métal/bois qui étaient similaires. © F. d'Alteroche
Bâtiment sur caillebotis : associer l’économie en paille à son confort
Construite sur les pentes du Massif du Sancy, la stabulation du Gaec de Surain associe litière paillée et fosse sous caillebotis…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande