Aller au contenu principal

« Aimez la viande, mangez-en mieux »

Interbev lance une nouvelle campagne de communication collective à destination du grand public. L'objectif est d'initier un dialogue sincère avec les consommateurs qui sont "naturellement flexitariens".

Interbev "aimez la viande, mangez en mieux"
© Interbev

Après près d’un an de travaux de réflexion et de concertation, Interbev choisit dans sa communication de prôner les valeurs d’une filière responsable et en démarche de progrès. Pour porter ce mouvement, un slogan : « Aimez la viande, Mangez-en mieux. », que vient soutenir la signature « Naturellement flexitariens ».

« L’objectif de cette campagne est d’initier un dialogue sincère avec les consommateurs et leur montrer en quoi la filière Elevage et Viande a un rôle central à jouer pour mieux nourrir les Français dans le respect de la planète et du vivant : des Français qui sont « naturellement flexitariens » » explique Interbev dans un communiqué du 18 février. « Nous pouvons tous avoir un impact positif sur le terroir comme sur notre santé, en mangeant la juste quantité d’une viande de qualité ».

Interbev met en avant dans cette communication sa démarche de responsabilité sociétale : le Pacte pour un Engagement Sociétal. D’autre part, via la montée en gamme des viandes de l’Interprofession, qui est l’un des objectifs des plans de filière issus des États Généraux de l’Alimentation.

Un film publicitaire sera diffusé en trois vagues à la télévision et au cinéma, mais aussi sur Internet et sur les réseaux sociaux (février-mars, mai-juin et automne 2019). Sur le site https://www.naturellement-flexitariens.fr/ figurent des portraits de professionnels, des reportages, mais aussi des infographies pour mieux consommer ou encore des recettes flexitariennes... Des experts d’horizons différents donnent également leur point de vue et réagissent sur les nouvelles attentes sociétales en matière d’alimentation (médecin nutritionniste, politologue, philosophe, sociologue de l’alimentation, chef, sportif...). Une collection d’affiches met en lumière le mariage légumes et légumineuses avec les viandes de bœuf, de veau, d’agneau, de chevreau et chevaline.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Maïs « coupe haute » : un fourrage plus concentré à bien rationner
Alors que les ensilages de maïs sont prometteurs cette année, Arvalis fait le point sur la technique de récolte de l'ensilage de…
Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine
Bruno Dufayet, Fédération nationale bovine : « Des signaux de marché au vert, les prix doivent sortir du rouge »
A quelques jours du Sommet de l’Elevage, le président de la Fédération nationale bovine estime que toutes les planètes sont…
Profiter d’une conjoncture plus favorable à la viande bovine pour bâtir un vrai projet de filière
Face à des volumes de production qui s’étiolent et à une pyramide des âges des éleveurs devenue préoccupante, les participants au…
Plusieurs paramètres entrent en jeu pour analyser la différence de rentabilité des systèmes, à commencer par le coût de production.
Les systèmes d’avenir existent déjà en élevages bovins viande !
Après avoir mis en avant les facteurs de variabilité de la rentabilité des exploitations bovins viande des Pays de la Loire et…
Génisses ayant vêlées à deux ans - archives. La stratégie « vêlages à deux ans » stricte ne concerne que 1,3 % des troupeaux allaitants.
Vêlage à deux ans : une piste d’intérêt en bovins viande
En France, le vêlage à deux ans est très peu pratiqué en élevage allaitant. Pourtant, il permet d’améliorer l’efficience des…
David Lachassagne a apprécié la rusticité et le rendement en grain et paille de l'orge hybride.
« J’ai choisi de ne récolter l’orge hybride qu’en grain et paille »
David Lachassagne, éleveur de charolais à Givarlais dans l’Allier, a testé cette année l’orge hybride sur trois hectares. Vu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande