Aller au contenu principal
Font Size

Jean Verdier, chef de file de la transformation bio

Jean Verdier a présidé le Synabio durant quinze ans.
© Naturgie

À la tête du Synabio pendant quinze ans, Jean Verdier a présidé sa dernière assemblée générale en octobre dernier. Au cours de celle-ci, les transformateurs et distributeurs en bio ont adopté des orientations décisives. « Nous sommes porteurs d’une bio cohérente, exigeante et durable, celle qu’ont pensée et développée les pionniers de la bio », a-t-il alors déclaré. Agriculteur du Lot-et-Garonne, il est un pionnier de l’agriculture biologique qu’il a embrassée en 1979, et aussi des produits transformés, s’étant lancé sur le marché de l’épicerie fine biologique en 1985 (on disait alors des produits « naturels »). Son entreprise, Naturgie, a investi en 2005 dans le confiturier Favols. Elle a mis au point les confitures « 100% issues de fruits » et une cuisson sous vide à basse température, dans un souci de qualité, de goût et d’avantages nutritionnels. Jean Verdier a conduit le Synabio durant les trois années de délibérations sur la révision du règlement européen des productions bio. Délibérations qui ont abouti à une « vision commune du cahier des charges auprès des institutions européennes ». Le Synabio a aussi créé le label de RSE (Responsabilité sociale et environnementale) Bioentreprisedurable, basé sur la démarche de progrès Iso 26 000.

Les plus lus

Magasin BIO
La filière bio parie sur une dynamique renforcée par la crise du Covid-19
La consommation de produits bio a connu un fort dynamisme lors de la crise du Covid-19. Comment expliquer cette croissance ? Est-…
Le lait bio face au Covid-19 : Quatre laiteries témoignent
Lait
Sodiaal, Lactalis, Agrial-Eurial et Danone témoignent des difficultés et des opportunités liées aux mesures de confinement pour…
Le sucre de betterave bio français connait des débuts prometteurs
Grandes Cultures
Que ce soit chez Tereos ou Cristal Union, le marché du sucre bio confirme son potentiel, avec des surfaces qui progressent…
Jardin Bio Etic cherche à se différencier
Les Marchés
La marque alimentaire de Léa Nature, anciennement Jardin Bio, poursuit sa stratégie RSE pour répondre à l’essor et à la…
Fertilité des sols : le phosphore, un défi pour la conversion à grande échelle en bio
Grandes Cultures
Plus que l’azote, le phosphore pose question dans les sols des exploitations en agriculture biologique. Il a tendance à diminuer…
La Famille Zouari en négociations exclusives pour reprendre Bio c’ Bon
Les Marchés
La Famille Zouari, qui a déjà récemment repris Picard Surgelés, vient d’entrer en négociations exclusives pour prendre une…
Publicité