Aller au contenu principal

Vinitech-Sifel met la bière et le bilan carbone à l’honneur

La vingt-troisième édition du salon Vinitech-Sifel se tiendra du 29 novembre au 1er décembre au Parc des expositions de Bordeaux-Lac. Plusieurs nouveautés y attendront les visiteurs.

Le salon Vinitech-Sifel se déroulera du 29 novembre au 1er décembre.
Le salon Vinitech-Sifel se déroulera du 29 novembre au 1er décembre.
© Vinitech

« La raison d’être numéro 1 du Vinitech-Sifel, explique Delphine Demade, directrice du pôle production d’évènements professionnels chez Congrès et Expositions de Bordeaux, c’est la diffusion des nouveautés et des innovations. Cette motivation est largement en tête des raisons pour lesquelles nos visiteurs viennent sur ce salon comme pour s’imprégner de l’état de l’art dans la filière. »

Cette diffusion des innovations et des nouveautés s’organise autour de quatre grands pôles : Techniques culturales, Caves et chai, Embouteillages et conditionnement et enfin Services. Pour plus de lisibilité, cinq parcours transversaux sont organisés, dont trois habituels : Parcours-bio en partenariat avec Bio’Fil, Parcours-fruits et légumes en partenariat avec Invénio, Parcours-spiritueux en partenariat avec le BNIC. Les deux autres parcours sont des nouveautés de l’édition 2022.

Les parcours « bière » et « bas carbone » nouveautés 2022

Il s’agit du Parcours-bière créé avec le Syndicat national des brasseurs indépendants et du Parcours-bas carbone mis sur pied en collaboration avec l’IFV, le Vinopôle Bordeaux Aquitaine, le CIVB, Aquitaine chimie durable (ACD) et le cluster Inno’Vin Cognac Bordeaux Nouvelle Aquitaine. « Ce parcours va réunir des entreprises qui exposent des innovations dont certaines sont présentées dans les Trophées de l’innovation, détaille Christophe Riou, directeur général de l’IFV et coprésident du comité scientifique et technique du salon. Il prévoit aussi une série de forums portant sur les enjeux de l’évaluation de son impact carbone ou encore le développement des outils du bilan carbone avec notamment le diagnostic à l’échelle de l’exploitation. Des expériences et des témoignages sur la mise en œuvre de stratégies bas carbone dans la région de Cognac seront aussi présentés. »

Parmi les autres temps forts du salon, les visiteurs pourront découvrir le pôle Rencontres et innovations avec plusieurs espaces : Ecophyto Agroécologie ; démonstration et essais de matériels viticoles ; Wine & spirits profiling pour des dégustations techniques, Bas carbone et le village international des start-up avec plus de trente entreprises dont quatre à l’international qui représenteront toute la chaîne de valeur de la production.

Lancement des Controverses de la vigne et du vin

Temps fort du salon, la grande conférence-débat inaugurale prendra la forme des premières Controverses de la vigne et du vin, organisée par le groupe Réussir et l’IFV. Elle abordera la question du modèle de viticulture pour demain et fera deux focus thématiques. Le premier traitera de la question « La viticulture doit-elle aller vers l’agrivoltaïsme ? », tandis que le second portera sur la compatibilité entre AOC et variétés résistantes : « Jusqu’où peut-on planter ces variétés ? ». S’ajoute à cela un programme de soixante-dix conférences et de forums autour de plusieurs thématiques d’actualité (bas carbone, écophyto-agroécologie, retours d’expériences) ainsi que plusieurs colloques majeurs dont celui organisé par l’IFV et l’ISVV sur le matériel végétal. Nouveautés 2022, le Wine Economic Symposium, en partenariat avec la Chaire Vin et spiritueux de l’Inseec et Vinitech Training, un programme de deux formations portées par l’ISVV de 3 heures et demie chacune à destination des exposants et des visiteurs.

Cette année, 900 exposants seront présents au salon dont 20 % d’internationaux. Reflet du dynamisme de la filière, l’offre des exposants se renouvelle avec 38 % de nouvelles entreprises. Par ailleurs, le salon 2022 espère rassembler 45 000 professionnels, dont 17 % d’étrangers. N’hésitez pas à passer hall 1, stand B2209, pour rencontrer les équipes de Réussir Vigne.

en pratique

Lieu : Parc des Expositions de Bordeaux

Dates et horaires : 29 novembre au 1er décembre 2022 (8h30-18 heures)

Prix :

- 25 euros TTC si inscription à l’entrée du salon, sans carte d’invitation ;

- 15 euros TTC si inscription en ligne sur vinitech-sifel.com avant la venue au salon, sans carte d’invitation ;

- entrée gratuite si inscription avec une carte d’invitation (qui s’obtient via les exposants du salon). Gratuit aussi pour les visiteurs étrangers.

Accès : transports en commun voir site infotbc.com (accès Tram depuis la gare Bordeaux Saint-Jean via la ligne C, direction Terminus Bordeaux-Parc des Expositions)

Parking : 6 800 places gratuites disponibles.

Plus d’informations sur vinitech-sifel.com/infos-pratiques/acces-au-salon

Les plus lus

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

« Le risque de lancer une telle procédure s’évalue au cas par cas », Maître Louis Lacamp, avocat du viticulteur Rémi Lacombe

Les négociants bordelais Cordier et Maison Ginestet ont été condamnés le 22 février à verser 350 000 € au viticulteur Rémi…

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

agriculteur remplissant le réservoir de gasoil du servant de ferme. gazole non routier. gaz-oil. carburant. GNR. valet de ferme JCB.
Fiscalité : ce qui change pour les viticulteurs en 2024

Parmi les dispositions votées dans la loi de finances pour 2024, plusieurs peuvent concerner les exploitations viticoles. Le…

Cet été, la chambre d'agriculture de Charente a testé huit solutions d'autoguidage dans les vignes.
Quel est le système d'autoguidage le plus efficace dans les vignes ?

La chambre d’agriculture de Charente a mis à l’épreuve huit solutions d’autoguidage dans les vignes de Cognac. Trois solutions…

Le Gers dispose d'une enveloppe de 5,03 M€ afin de venir en aide aux viticulteurs touchés par le mildiou en 2023.
Fonds d'urgence viticole : quel montant par département ?

Le ministère de l'Agriculture a ventilé l'enveloppe d'aide par département. Voici la répartition adoptée.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole