Aller au contenu principal

Un nouvel outil pour lutter contre les Bretts

L’Organisation internationale de la vigne est du vin a entériné une technique pour éliminer deux phénols volatils. Les monographies du chlorure d’argent et du PVI/PVP ont également été validées, permettant l’emploi ce ces produits.

Le Flavy ML 
(à gauche) 
et le Flavy EP de Bucher Vaslin devraient être autorisés d’ici environ six mois pour réduire la teneur en phénols volatils du vin en dessous du seuil de perception.
Le Flavy ML
(à gauche)
et le Flavy EP de Bucher Vaslin devraient être autorisés d’ici environ six mois pour réduire la teneur en phénols volatils du vin en dessous du seuil de perception.
© Bucher Vaslin

L’assemblée générale de l’organisation internationale de la vigne est du vin (OIV), qui s’est tenue du 10 au 14 novembre à Mendoza (Argentine), a validé l’utilisation d’une nouvelle technique pour éliminer deux phénols volatils dans le vin : le 4-éthylphénol et le 4-éthylgaïacol. Il s’agit d’une nanofiltration couplée à un passage sur colonne au charbon actif désodorisant. « La réduction du taux d’éthyl-phénols est assez significative, indique Jean-Claude Ruf, coordinateur œnologie au sein de l’OIV. Mais elle varie selon le volume traité, à mesure que le charbon sature. Il est à noter que ce procédé ne modifie pas les autres caractéristiques du vin. » Bucher Vaslin propose d’ores et déjà un matériel sur ce créneau, ayant fait l’objet de six années de test : le Flavy EP, à coupler avec l’osmoseur Flavy ML.
Parallèlement à cela, l’OIV a ratifié un code des bonnes pratiques viti-vinicoles, destiné à « prévenir ou à limiter la contamination par Brettanomyces », ainsi qu’un code des bonnes pratiques de collage pour les produits à base allergénique.


Bonnes pratiques de collage


L’OIV a en outre validé la monographie de deux types de produits dont la pratique avait déjà été entérinée, permettant ainsi leur utilisation. Il s’agit du chlorure d’argent, employé pour diminuer les goûts de réduit liés à la présence d’H2S et de mercaptan, et des co-polymères PVI et PVP, réduisant le taux de métaux lourds du moût ou du raisin.
L’Union européenne devrait à son tour ratifier ces mesures dans les six à huit mois qui viennent, à part peut être celles concernant les auxiliaires de vinification, « pouvant être considérés comme des additifs et relevant alors du règlement étiquetage », prévient Jean-Claude Ruf.

 

Plus d’informations sur www.oiv.int/oiv/info/frresolution

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole