Aller au contenu principal

Un nouvel outil pour lutter contre les Bretts

L’Organisation internationale de la vigne est du vin a entériné une technique pour éliminer deux phénols volatils. Les monographies du chlorure d’argent et du PVI/PVP ont également été validées, permettant l’emploi ce ces produits.

Le Flavy ML 
(à gauche) 
et le Flavy EP de Bucher Vaslin devraient être autorisés d’ici environ six mois pour réduire la teneur en phénols volatils du vin en dessous du seuil de perception.
Le Flavy ML
(à gauche)
et le Flavy EP de Bucher Vaslin devraient être autorisés d’ici environ six mois pour réduire la teneur en phénols volatils du vin en dessous du seuil de perception.
© Bucher Vaslin

L’assemblée générale de l’organisation internationale de la vigne est du vin (OIV), qui s’est tenue du 10 au 14 novembre à Mendoza (Argentine), a validé l’utilisation d’une nouvelle technique pour éliminer deux phénols volatils dans le vin : le 4-éthylphénol et le 4-éthylgaïacol. Il s’agit d’une nanofiltration couplée à un passage sur colonne au charbon actif désodorisant. « La réduction du taux d’éthyl-phénols est assez significative, indique Jean-Claude Ruf, coordinateur œnologie au sein de l’OIV. Mais elle varie selon le volume traité, à mesure que le charbon sature. Il est à noter que ce procédé ne modifie pas les autres caractéristiques du vin. » Bucher Vaslin propose d’ores et déjà un matériel sur ce créneau, ayant fait l’objet de six années de test : le Flavy EP, à coupler avec l’osmoseur Flavy ML.
Parallèlement à cela, l’OIV a ratifié un code des bonnes pratiques viti-vinicoles, destiné à « prévenir ou à limiter la contamination par Brettanomyces », ainsi qu’un code des bonnes pratiques de collage pour les produits à base allergénique.


Bonnes pratiques de collage


L’OIV a en outre validé la monographie de deux types de produits dont la pratique avait déjà été entérinée, permettant ainsi leur utilisation. Il s’agit du chlorure d’argent, employé pour diminuer les goûts de réduit liés à la présence d’H2S et de mercaptan, et des co-polymères PVI et PVP, réduisant le taux de métaux lourds du moût ou du raisin.
L’Union européenne devrait à son tour ratifier ces mesures dans les six à huit mois qui viennent, à part peut être celles concernant les auxiliaires de vinification, « pouvant être considérés comme des additifs et relevant alors du règlement étiquetage », prévient Jean-Claude Ruf.

 

Plus d’informations sur www.oiv.int/oiv/info/frresolution

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole