Aller au contenu principal

bordeaux
Repli des exportations en Chine

Les représentants du CIVB, Bernard Farges (à gauche) et Allan Sichel, ont fait le point sur la campagne de commercialisation 2017/2018.
© M.-N. Charles

L’interprofession bordelaise (CIVB) a fait le point sur la commercialisation de ses vins, lors de sa conférence de presse du 15 octobre dernier, et a mis en exergue quatre faits marquants sur la période d’un an (clôturée à fin juillet 2018). Deux d’entre eux concernent le grand export avec le ralentissement (-11 %) des volumes expédiés en Chine et à l’inverse la poursuite d’une croissance soutenue des ventes vers les États-Unis (+ 4 % en volume et +22 % en valeur). "La Chine reste néanmoins le premier marché sur le grand export avec 73 millions de bouteilles vendues, tandis que les États Unis atteignent le deuxième rang avec 27 millions de bouteilles, précise le CIVB. Sur le marché chinois, le repli s’explique à la fois par une position concurrentielle moins favorable vis-à-vis des vins d’autres pays producteurs, mais aussi par l’extrême sensibilité du marché chinois face au ralentissement de son économie."

Érosion en grandes surfaces

Quant à la dynamique du marché américain, elle témoigne d’un vrai attrait pour les vins français et plus précisément de Bordeaux, pour le millésime 2016. Le troisième fait marquant concerne la progression du chiffre d’affaires sur les trois premiers marchés historiques que sont la Belgique (-1 % en volume mais +18 % en valeur), le Royaume-Uni (+11 % en valeur) et l’Allemagne (+8 % en valeur). Dernier point souligné, la baisse sur le marché français de 5 % des volumes et de 1 % en valeur pour la commercialisation en grandes surfaces. Ce marché qui s’établit à 155 millions de bouteilles sur les douze mois étudiés est en baisse pour l’ensemble des vins d’AOC (- 4 % des volumes). En outre, pour Bordeaux cette érosion s’explique aussi par la très faible récolte 2017 et par une stratégie de retrait du segment d’entrée de gamme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
Christophe Lardière, responsable des propriétés de Jean-Luc Thunevin, à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite fourche pour planter ses 1 000 complants tous les printemps.
Astuce | « J’ai bricolé une fourche pour complanter les ceps de vigne », Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin
Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole