Aller au contenu principal

Oenologie
Inter-Rhône veut donner priorité à l´élevage des vins

Une enquête rhodanienne révèle les pratiques actuelles en matière d´élevage des vins. Il y aurait une marge de manoeuvre pour les améliorer...


L´interprofession de la vallée du Rhône veut s´attaquer à un programme ambitieux : améliorer l´élevage des vins de la région. Et pour améliorer, encore faut-il bien connaître les pratiques en vigueur. Inter-Rhône s´est donc lancé dans une étude sur « a réalité des pratiques d´élevage dans la Vallée du Rhône », avec enquête auprès de 400 caves particulières et coopératives (sur 1 400) et suivi précis de plus d´une centaine de caves.

Une place mineure pour l´élevage sous bois
Le dépouillement révèle quelques surprises. Ainsi l´élevage sous bois n´occupe qu´une place mineure : il ne concerne qu´à peine 2 % de la production totale des caves coopératives et 13 % de celle des caves particulières. Par contre, il intéresse la majorité des élaborateurs : environ 60 % des caves élèvent une partie de leurs rouges sous bois. La tendance est à l´utilisation de fûts usagés (jusqu´à 4 vins), de chêne français (seulement 10 % des caves utilisent du chêne américain ou européen), et de chauffe moyenne (pour plus de 70 % des caves).
La majorité des vins est donc stockée en cuves après vinification. Stockée mais pas toujours élevée. Ainsi, en cave particulière, 35 % des rouges conservés en cuve plus de 6 mois ne font pas l´objet d´une démarche d´élevage. Pour les blancs, la proportion dépasse les deux tiers. Elle augmente un peu en cave coopérative. La micro-oxygénation des rouges se développe, plus de 10 % des Caves particulières seraient équipées. Quant à l´élevage sur lies, il reste confidentiel. Il concerne surtout les vins blancs, qui ne représentent que 4 % de la production régionale. Question équipement, la moitié des caves n´est pas équipée en thermorégulation.

Il y a donc du pain sur la planche pour les oenologues. « Nous avons d´abord des progrès à faire sur la climatisation des caves, commente Nicolas Constantin, oenologue conseil à Inter-Rhône. Nous allons également encourager l´élevage sur lies des blancs pour leur apporter davantage de complexité et d´arômes. Pour les rouges, la tendance est à la baisse de l´élevage sous bois. La micro-oxygénation a sans doute de l´avenir. Elle affine les tanins du vin, ce qui correspond au goût actuel du consommateur. »
Le défi est à relever pour améliorer encore la qualité des vins.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole