Aller au contenu principal
Font Size

Oenologie
Inter-Rhône veut donner priorité à l´élevage des vins

Une enquête rhodanienne révèle les pratiques actuelles en matière d´élevage des vins. Il y aurait une marge de manoeuvre pour les améliorer...


L´interprofession de la vallée du Rhône veut s´attaquer à un programme ambitieux : améliorer l´élevage des vins de la région. Et pour améliorer, encore faut-il bien connaître les pratiques en vigueur. Inter-Rhône s´est donc lancé dans une étude sur « a réalité des pratiques d´élevage dans la Vallée du Rhône », avec enquête auprès de 400 caves particulières et coopératives (sur 1 400) et suivi précis de plus d´une centaine de caves.

Une place mineure pour l´élevage sous bois
Le dépouillement révèle quelques surprises. Ainsi l´élevage sous bois n´occupe qu´une place mineure : il ne concerne qu´à peine 2 % de la production totale des caves coopératives et 13 % de celle des caves particulières. Par contre, il intéresse la majorité des élaborateurs : environ 60 % des caves élèvent une partie de leurs rouges sous bois. La tendance est à l´utilisation de fûts usagés (jusqu´à 4 vins), de chêne français (seulement 10 % des caves utilisent du chêne américain ou européen), et de chauffe moyenne (pour plus de 70 % des caves).
La majorité des vins est donc stockée en cuves après vinification. Stockée mais pas toujours élevée. Ainsi, en cave particulière, 35 % des rouges conservés en cuve plus de 6 mois ne font pas l´objet d´une démarche d´élevage. Pour les blancs, la proportion dépasse les deux tiers. Elle augmente un peu en cave coopérative. La micro-oxygénation des rouges se développe, plus de 10 % des Caves particulières seraient équipées. Quant à l´élevage sur lies, il reste confidentiel. Il concerne surtout les vins blancs, qui ne représentent que 4 % de la production régionale. Question équipement, la moitié des caves n´est pas équipée en thermorégulation.

Il y a donc du pain sur la planche pour les oenologues. « Nous avons d´abord des progrès à faire sur la climatisation des caves, commente Nicolas Constantin, oenologue conseil à Inter-Rhône. Nous allons également encourager l´élevage sur lies des blancs pour leur apporter davantage de complexité et d´arômes. Pour les rouges, la tendance est à la baisse de l´élevage sous bois. La micro-oxygénation a sans doute de l´avenir. Elle affine les tanins du vin, ce qui correspond au goût actuel du consommateur. »
Le défi est à relever pour améliorer encore la qualité des vins.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole