Aller au contenu principal

Sondage
Trois Français sur quatre prêts à consommer moins de protéines animales

Plus flexitariens, plus méfiants envers le bio, plus confiants dans les agriculteurs mais peu enclins à payer plus cher leurs aliments, ainsi évoluent les Français selon un sondage réalisé par l’Ifop pour Ouest France.

Brochettes de légumes
48% des personnes interrogées déclarent manger plus de produits végétaux qu’il y a deux ans
© Pixabay

Les Français sont de plus en plus flexitariens, si l’on en croit un sondage réalisé par l’Ifop pour Ouest France à l’occasion de ses assises de l’agriculture, l’alimentation et la santé (1). Plus de trois Français sur 4 (76% contre 67% en 2017) se disent prêts à diminuer leur consommation de protéines animales, choisissant d’en manger moins et privilégiant des produits de meilleure qualité, tant environnementale que gustative, selon les résultats du sondage. Par ailleurs 48% des personnes interrogées déclarent manger plus de produits végétaux qu’il y a deux ans (un taux qui monte à 61% chez les sympathisants EELV) contre seulement 5% estimant en consommer moins qu’avant. Et 42% déclarent vouloir en consommer davantage dans les années à venir.

Moindre confiance dans le bio

Autre enseignement du sondage : la confiance des Français dans le bio semble reculer. « Au-delà de son prix jugé encore trop élevé (pour 91% des personnes ayant répondu), les Français font de moins en moins confiance à l’appellation Bio sur les produits alimentaires (52%, -18 points par rapport à 2008 !) » souligne l’Ifop. Une « crise de confiance », qui se traduit en termes de consommation selon l’institut de sondage. « Si 84% des personnes interrogées achètent des produits bio, cette proportion n’évolue quasiment plus depuis 10 ans, affirme l’Ifop, et la part de ceux qui en achètent très souvent est passée de 21% à 16% en un peu plus d’un an ».

Soutien aux agriculteurs mais le pouvoir d’achat d’abord

Par ailleurs, si les agriculteurs voient leur image s’améliorer auprès des Français (79% disent avoir confiance en eux, soit +7 points par rapport à février 2020, 72% estiment qu’ils sont soucieux du bien-être animal, 58% respectueux de l’environnement), ils ne semblent pas davantage prêts à payer plus cher leurs aliments.

Ainsi seuls 69% des Français (- 3 points par rapport à 2020) seraient prêts à payer plus cher leurs produits alimentaires pour garantir à ces derniers un revenu correct, et pour 43% des sondés cette hausse ne devrait pas excéder 5%.
 

Source : Sondage Ifop-Ouest France nov 2021

(1) Sondage par questionnaire auto-administré en ligne du 16 au 19 novembre 2021 auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
 

 

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité