Aller au contenu principal

Le changement climatique pourrait aider l’Europe à devenir autosuffisante en soja

Le continent européen pourrait-il être autosuffisant en soja d’ici 2050 ou 2090. Des chercheurs de d’AgroParisTech et d’Inrae ont tenté de répondre à cette question à l’aide d’un travail de modélisation.

graines de soja
Actuellement, l’Europe importe près de 90% du soja qu’elle consomme, en provenance des Etats-Unis et du Brésil.
© Pixabay

Des chercheurs d’AgroParisTech et d’Inrae viennent de montrer que, compte tenu des évolutions climatiques, l’Europe pourrait atteindre une autosuffisance de 50% à 100% en soja, si 4% à 11% des terres cultivées européennes étaient consacrées à cette culture.

Actuellement, l’Europe importe près de 90% du soja qu’elle consomme, en provenance des Etats-Unis et du Brésil. Si la surface de culture de soja a quadruplé sur le continent en 12 ans, passant de 1,2 million d’hectares en 2004 à 5 millions d’hectares en 2016, elle ne représente que 1,7% des surfaces cultivées en 2016.

Face à cette situation, des chercheurs d’AgroParisTech et d’Inrae, se sont demandé si le continent européen pouvait devenir autosuffisant en soja et si le changement climatique pouvait favoriser, ou non, cette culture en Europe au cours des prochaines décennies.

A partir de l’utilisation conjointe de base de données mondiales agronomiques et climatiques et d’algorithmes d’apprentissage automatiques, ils ont modélisé des projections de rendement de soja à l’échelle du continent, selon différents scénarios de surfaces de cultures et en fonction des projections des conditions climatiques présentes et futures.

« Les résultats montrent que les surfaces agricoles européennes favorables à la culture du soja sont beaucoup plus élevées que la superficie récoltée actuellement », selon l’étude publiée le 7 avril dans Nature food. Les projections montrent que le rendement moyen de 2 tonnes par hectare sous les conditions climatiques actuelles, pourrait augmenter avec les conditions climatiques futures de 0,4 à 0,6 tonne par hectare en 2050 puis 2090. Les projections montrent également un déplacement des aires du plus productives depuis le sud du continent européen vers le nord et l’est en raison du changement climatique.

Les résultats suggèrent que l’autosuffisance en soja de 50 à 100% est atteignable en Europe, sous climats actuels et futurs, si 4 à 11% des terres cultivées étaient consacrées au soja. « Il faudrait ainsi augmenter les surfaces de cultures d’un facteur 2 à 3 pour une autosuffisance à 50% et d’un facteur de 5 à 6% pour une autosuffisance à 100% », notent les chercheurs d’AgroParisTech et d’Inrae. Selon à condition que la culture de soja ne bénéficie d’aucune fertilisation, cette augmentation permettrait de « réduire l’usage des engrais azotés de 4 à 17% sur le continent européen ».

 

Les plus lus

Il est « urgent » de s’occuper de l’agriculture alerte Jean-Marc Jancovici
Dans un message posté sur Linkedin, Jean-Marc Jancovici réagit à un article des Echos relatant la visite d’Emmanuel Macron aux…
investissement photovoltaïque agriculture
Investissements : optimiste pour 2022, le Crédit agricole exprime des « incertitudes » pour 2023
La première banque de l’agriculture a accordé un montant record de prêts en 2021 au monde agricole et annonce un bon premier…
méthanisation concurrence élevage fourrage
La méthanisation concurrence-t-elle l’élevage ? L’exemple breton
La méthanisation risque-t-elle de concurrencer l’approvisionnement des élevages ? Le débat reprend à l’occasion de cet été 2022…
Arnaud Gaillaut, président des Jeunes agriculteurs, et Emmanuel Macron à Terres de Jim.
Pacte d’orientation et d’avenir pour l’agriculture : les 4 annonces d’Emmanuel Macron
A Terres de Jim dans le Loiret, le président de la République a annoncé les grandes pistes sur lesquelles il compte travailler…
Jean Jouzel Giec changement climatique agriculture
« Changement climatique : les agriculteurs doivent faire partie des solutions », selon Jean Jouzel
Entretien avec Jean Jouzel, climatologue, ex vice-président scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution…
estives Lozère sécheresse
Sécheresse – décapitalisation : « coopératives et négociants voient arriver beaucoup d’animaux depuis deux semaines »
La présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère exprime sa crainte de voir la décapitalisation des bovins viande s’amplifier…
Publicité