Aller au contenu principal

Exploitations laitières : Des résultats économiques estimés corrects en 2022

Cerfrance Bourgogne Franche-Comté a annoncé un EBE estimé pour 2022 en progression pour les élevages bovins lait. Mais en plaine, le prix de revient n’est pas couvert par le prix de vente du lait.

En Bourgogne Franche-Comté, le prix de revient du lait 2022 est estimé à 454 €/1 000 l en plaine, alors que le prix de vente du lait est estimé à 426 €.
En Bourgogne Franche-Comté, le prix de revient du lait 2022 est estimé à 454 €/1 000 l en plaine, alors que le prix de vente du lait est estimé à 426 €.
© C. Pruilh

Très attendue dans ce contexte instable, une estimation des résultats économiques des exploitations laitières a été présentée par Cerfrance Bourgogne Franche-Comté (BFC). « L’EBE moyen a progressé de 6 % grâce à une hausse des produits que n’a pas complètement mangée la hausse des charges. Mais l’efficience (EBE/produits) s’est plutôt dégradée, de 30 à 28% », expose Claudie Perret, du Cerfrance BFC, qui suit les élevages de plaine. Thierry Perraudin, qui suit ceux du massif jurassien (lait AOP), fait un constat similaire : « L’EBE moyen progresse de 3 % mais ne permet pas d’améliorer l’efficience. » Les résultats courants estimés augmentent sur les deux zones (+15 % et +8 % respectivement) et devraient atteindre 31 200 €/UTAF en moyenne en plaine, et 37 300 €/UTAF dans les AOP du massif jurassien.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
Même avec suffisamment de place en bâtiment, Cyril Guilloteau privilégie le pâturage hivernal pour ses génisses de 2 ans.
« Les génisses élevées tout l’hiver dehors sont les plus belles que j’ai eues ! »

« Depuis quatre ans, nous avons toujours un lot d’une douzaine de génisses de 2 ans qui…

Chaque exploitation agricole (sauf bio et HVE niveau 3) devra pouvoir justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de cinq ans.
Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réglementation phyto
Le conseil stratégique phytosanitaire est une nouveauté obligatoire introduite dans la foulée de la séparation de la vente et du…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Audrey Thonnat et Olympe. « Si une vache accepte que je la touche, quelle que soit la partie du corps, c’est que la confiance est établie. »
« Des vaches dociles, ça change la vie »
Installée en Haute-Loire, Audrey Thonnat a instauré une relation homme-animal qui lui facilite le travail au quotidien. C’est en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière