Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Comment sécuriser ses prix d’achat d’aliments

Pour mieux se prémunir de la volatilité, vous pouvez commander des matières premières ou des aliments plusieurs mois à l’avance à un prix garanti. Mode d’emploi de ces contrats avec Clarisse Bonhomme de la chambre d’agriculture des Pays de la Loire.

Pourquoi de plus en plus d’éleveurs recourent-ils à des contrats sur le long terme ?
Clarisse Bonhomme - "Le tourteau de soja est l’une des matières premières les plus volatiles. L’exemple le plus parlant remonte au printemps 2016 où son prix est passé de 300 à 450 €/t en l’espace de trois semaines ! Cette grande volatilité s’explique par une concentration de la production et de la consommation, couplée à une augmentation régulière des besoins, tirée en particulier par la demande chinoise (+ 7 à 8 % par an).
En moyenne sur cinq ans, l’écart de volatilité (écart entre les prix minimum et maximum sur une même année) a été de 150 €/t pour le soja, 90 €/t pour le colza et 50 €/t pour le blé. Cette volatilité a un impact direct sur l’évolution des charges des élevages. D’où l’intérêt d’adopter le principe de 'couverture' en passant des contrats.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière