Aller au contenu principal

Gilles Cavalli et Sébastien Roumegous proposent aux exploitants de vendre leurs compétences

Cofondateurs de la start-up Agrifind, Sébastien Roumégous et Gilles Cavalli croient à la monétisation de l'expérience des agriculteurs.

Gilles Cavalli et Sébastien Roumegous. "Dans une carrière, un agriculteur capitalise des compétences sur un ou plusieurs sujets, à eux d’en faire profiter leurs pairs."
© L.Debuire

Gilles Cavalli et Sébastien Roumegous Vendre ses compétences

Il y a six mois, Gilles Cavalli et Sébastien Roumegous ont lancé leur start-up Agrifind. Ils ne sont pas agriculteurs mais veulent mettre sur le devant de la scène le savoir-faire des agriculteurs. Comment ? En mettant en relation des experts et des agriculteurs via des prestations payantes de conseil. La nouveauté ? Les experts peuvent être aussi des agriculteurs. « Nous voulons mettre le numérique au service de la performance économique des exploitants », explique Gilles Cavalli. Forts de leurs expériences dans le conseil agricole, les deux fondateurs sont partis de deux constats. D’abord, lors de réunions d’échanges, la parole d’un pair a beaucoup plus de poids que celle du conseiller. Et ensuite, les innovations et savoir-faire se trouvent dans les exploitations.

Un conseil spécifique

Sur la plateforme internet, l’agriculteur désirant un conseil spécifique peut faire appel à un conseiller professionnel ou à un autre agriculteur capable de lui apporter une information. Parmi les offres : un agriculteur propose un conseil pour mieux négocier avec les entreprises de réseaux (gaz, éléctricité, internet...) l'implantation d'une infrastructure sur son exploitation. Son tarif, qu'il fixe lui-même, est de 80 euros de l'heure. Il peut choisir d'être sollicité par internet ou bien offrir de se déplacer. En fin d'opération, le conseiller se voit alors attribuer une note par son client selon sa prestation. « Les agriculteurs souhaitent avoir facilement accès à un conseil spécifique ponctuel », explique Gilles Cavalli. Dans une carrière, un agriculteur capitalise des compétences sur un ou plusieurs sujets, l’idée est d’en faire profiter ses pairs. « Ce sont leurs expériences avant tout qui sont mises en valeur, précise l'entrepreneur. Les agriculteurs sont entourés de techniciens ou font partie de groupement, ils sont toujours en interactions et ont de nombreux interlocuteurs, il faut juste qu’ils se reconnaissent en tant qu’expert. »

Sur le site "agrifind.fr" une quarantaine d’offres de conseil étaient visibles à la mi-juin. Aucun échange n'avait encore été réalisé via cette plateforme. Les fondateurs espèrent en tout cas que ces conseils spécifiques bénéficieront au plus grand nombre. Des fiches techniques sont mises en ligne et des offres de formations sont également proposées. La start-up en est encore à ses balbutiements mais le principe est lancé.

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures