Aller au contenu principal

Fusariose du blé : durcissement de la réglementation sur les mycotoxines

Les teneurs limites en déoxynivalénol (mycotoxine propre au Fusarium) sur blé tendre et blé dur vont être diminuées pour les débouchés alimentaires.

Pour les grains fusariés contenant de la DON (déoxynivalénol), le taux maximal autorisé est revu à la baisse.
Pour les grains fusariés contenant de la DON (déoxynivalénol), le taux maximal autorisé est revu à la baisse.
© C. Gloria

La révision à la baisse de la teneur maximale autorisée en déoxynivalénol (DON) devrait entrer en vigueur en juillet 2023. Cela signifie une prise en compte pour les semis de l’automne 2022 car des mesures agronomiques permettent d’abaisser significativement le risque d’accumulation de DON sur blé tendre et blé dur. Pour le blé tendre, ce taux maximal de DON va passer de 1 250 µg/kg à 1 000 µg/kg de grains bruts et, pour le blé dur, de 1 750 µg/kg à 1 500 µg/kg, suite au réexamen du règlement européen (CE) 1881/2006.

Cette réduction peut apparaître mineure mais elle a un impact non négligeable que l’institut Arvalis a mesuré. Sur la base de 976 enquêtes au champ réalisées entre 2007 et 2020 sur blé tendre, la simulation de l’impact du changement réglementaire conduit sur toutes ces années à une augmentation du taux de dépassement de 7 à 10 % toutes classes de risque agronomique confondues. « Cette progression est en apparence faible mais elle peut être significative les années où le climat est très favorable à la fusariose », remarque Arvalis.

L’utilisation de variétés de blé sensibles et une culture succédant à un maïs ou sorgho grain sans labour et sans enfouissement des résidus de cultures accroît considérablement le risque de DON selon la grille de risque définie par Arvalis. Le dépassement de teneur de 1 000 µg/kg concernait entre 25 % et 62 % des blés dans ce type de situation selon l’enquête précitée. D’autre part, l’institut technique souligne que « certains cahiers des charges des industriels de l’alimentation humaine ou animale appliquent déjà des seuils parfois très inférieurs aux limites réglementaires européennes actuelles ».

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Un tiers des producteurs envisage de réduire ou d'arrêter la production de maïs semences.
Maïs semences : un tiers des producteurs envisagent de réduire les surfaces ou d’arrêter
Les producteurs de maïs semences affichent un moral en berne après une année 2022 très difficile. La filière cherche des moyens…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures