Aller au contenu principal
Loire-Atlantique

Nutreets prêt à diffuser ses serres aquaponiques

Après avoir installé sa ferme expérimentale dans le bassin maraîcher nantais, la start-up propose d’installer des serres, de les exploiter et de partager la commercialisation des fruits et légumes soit avec de gros exploitants, soit avec des structures de taille intermédiaire ou d’agriculture urbaine.

 

S’implanter au cœur des terres maraîchères nantaises pour donner à voir une solution alternative respectueuse de l’environnement, c’est le pari qu’ont fait Guillaume Pelet et Nils Olsen. À la fois ferme expérimentale, showroom de leurs systèmes et innovations, et centre de production, leur serre de La-Chapelle-Basse-Mer (Loire-Atlantique) accueille aujourd’hui de nombreux visiteurs et commercialise ses productions depuis avril dernier.

Les deux amis ont créé Nutreets en 2016 pour « amorcer la transition écologique des facteurs de production », raconte Guillaume Pelet. Leur système fermé en cascade mêlant aquaponie et hydroponie « économise 90 à 95 % d’eau, garantit des rendements élevés sans utiliser de produits chimiques, et donne des produits qui ont goût et fraîcheur », poursuit-il.

Les poissons du premier bassin apportent l’azote nécessaire. Dans le bassin de biofiltration poussent tomates, concombres, melons, framboises, aubergines, courgettes… On retrouve ensuite salades, choux, herbes aromatiques dans des bacs de culture.

Un label pour communiquer sur le côté sans pesticide

Les 2 000 m2 de serres aménagés produisent 7 t de végétal par mois. Des produits qui ne peuvent au vu de leur mode de production prétendre à une labellisation bio mais Nutreets prépare son « propre label avec un cahier des charges plus contraignant », indique Guillaume Pelet. Ces fruits et légumes sont vendus dans les magasins Les Fermiers du Coin, auprès d’hôtels et restaurants, ou de particuliers.

Bientôt sur le Min de Nantes

La société, qui s’installera dans le carré des producteurs du nouveau Min de Nantes, va surtout se développer via des partenariats. Elle propose d’installer des serres, de les exploiter et de partager la commercialisation des fruits et légumes soit avec de gros exploitants, soit avec des structures de taille intermédiaire ou d’agriculture urbaine.

Plusieurs projets sont en cours de montage, notamment sur Paris et sa région. Nutreets vise enfin l’implantation de corners en GMS, en entreprise ou dans les écoles. La start-up prépare pour ces développements une première levée de fonds de 500 000 €.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su