Aller au contenu principal

Des Producteurs de tomates et concombres de l'Ouest de la France créent une AOP de mise en marché

Quatre coopératives productrices de tomates et concombres (Solarenn, Kultive, Océane et Vitaprim) lancent une association d'organisations de producteurs (AOP) de mise en marché. Objectif : regrouper l’offre à certaines périodes pour répondre aux besoins de la production ou des distributeurs.

Fin 2021, l'Association d’organisations de producteurs "Maraîchers Français" créée par Solarenn, Kultive, Océane et Vitaprim, a été officiellement reconnue comme AOP de mise en marché. « La réglementation européenne permet de créer des AOP pouvant négocier collectivement des volumes et des prix, sans transfert de propriété, explique Laurent Bergé, président d’Océane et de la nouvelle AOP. L’AOP Maraîchers Français est la première AOP de mise en marché agréée en France et en Europe. L’idée est d’agir collectivement pour avoir une approche plus pertinente du marché et mieux valoriser la production française de tomate et concombre ».

Développer les marchés à l'export

L’AOP a officiellement trois vocations : mettre en avant la production française, développer les marchés à l’export et négocier collectivement l’achat d’intrants. Un axe principal est de regrouper l’offre à certaines périodes, pour avoir des volumes plus conséquents et pouvoir répondre aux attentes de la production ou des distributeurs.

« Comme tous les légumes, la tomate et le concombre subissent des variations de production liées notamment au climat, explique Laurent Bergé. La consommation et le marché connaissent eux aussi des soubresauts. Pour éviter les situations de crise et la perte de valeur, il y a donc de manière régulière un besoin de mises en avant et de promotions. Pour une organisation de producteurs seule, il est très compliqué d’avoir des volumes suffisants pour une opération nationale. En regroupant ponctuellement nos volumes, nous pourrons répondre à ces demandes ».

Premières opérations au printemps

Les premières opérations devraient débuter au printemps. « Nous recensons actuellement les demandes et répondons aux premiers appels d’offre », indique le président de l’AOP. Une personne est en cours de recrutement.

Toutes les UVC (unités de vente consommateurs) et colis devront porter le logo Maraîchers Français, qui ne se substituera pas aux marques des organisations de producteurs. « Et le regroupement de l’offre concernera uniquement les opérations nationales, qui sur l’année représentent moins de 20 % des volumes, mais peuvent représenter jusqu’à 30 % certaines semaines ».

Toute la production commercialisée devra par ailleurs respecter les cahiers des charges de l’AOPn Tomates et Concombres de France. Et au-delà des quatre membres fondateurs, l’AOP est ouverte à tous les adhérents de l’AOPn.

« L’objectif est de rassembler le maximum de volumes pour être représentatif, indique Laurent Bergé. Tous les adhérents de l’AOPn qui le souhaitent pourront utiliser le logo Maraîchers Français. Pour les autres opérateurs, il faudra auparavant qu’ils adhèrent à l’AOPn ».

Bientôt élargie au poivron et à l'aubergine ?

L’AOP pourrait également élargir ses actions à d’autres légumes, notamment au poivron et à l’aubergine déjà intégrés à l’AOPn Tomates et Concombres de France. « L’AOP va permettre de structurer l’offre de légumes de serre au niveau national et d’avoir un outil de communication commun en magasin », note Anthony Langlais, directeur de Kultive.

Quant aux distributeurs, la plupart se disent prêts à tester cette nouvelle organisation, avoir un interlocuteur unique pouvant fortement leur simplifier la tâche.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Quelles sont les clés de réussite du rayon fruits et légumes, selon Olivier Dauvers ?
Lors de Medfel 2022, l’expert en grande consommation Olivier Dauvers a présenté les clés de la réussite du rayon fruits et…
« Avec peu de surfaces de framboisiers, on peut obtenir une bonne rémunération rapide », témoigne David Gery, enchanté par sa nouvelle activité.
En Corrèze, un éleveur bovin se diversifie avec la culture de framboises
En Corrèze, David Gery a réussi la diversification de son exploitation en devenant avec succès éleveur et producteur de…
Suisse : Stef se développe l’acquisition de la société Frigosuisse

Le groupe de transport et de logistique français Stef vient de signer un protocole d’accord en vue d’acquérir la…

Un nouveau président à AOPn Tomates et Concombres de France
L’AOPn Tomates et Concombres de France a été hier un nouveau président : Jean-Pierre La Noë.
Producteurs de fruits et légumes, ils parlent de leur métier sur les réseaux sociaux
Mickaël Mazan et Pauline Steinmetz montrent sur les réseaux sociaux « la réalité du terrain » de leurs métiers de producteur de…
[Medfel 2022] Comment Arnaud Montebourg compte révolutionner et restructurer une filière d’amandes françaises
La Compagnie des Amandes a expliqué comment elle compte rémunérer ab initio les producteurs partenaires et a fait le point de ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes