Aller au contenu principal

Grande distribution
[Coronavirus Covid-19] Pour aider ceux qui nous nourrissent, mettre les fraises et les asperges françaises en avant

Fraises et asperges françaises mises en avant lundi 23 mars au soir sur le site de livraisons de produits frais monmarché.fr
© Captures écran du site monmarché.fr

 « C’est acté ! L’ensemble des enseignes de la grande distribution mettra les produits frais français en avant pour soutenir les agriculteurs. Dès demain [NDLR : lundi 23 mars] : asperges et fraises puis plus de produits… »*, pouvait-on lire dimanche 22 mars en fin d’après-midi dans un tweet de Christiane Lambert.

La présidente de la FNSEA indique également que des messages en presse quotidienne et régionale ainsi qu’en radio en informeront les consommateurs. Elle demande par ailleurs aux intermédiaires de jouer le jeu. Bonne initiative.

Ces deux produits (Gariguette et ronde pour la fraise) ont été déclarés, le 23 mars, en situation de crise conjoncturelle.

L’intention est là côté grande distribution semble-t-il. Intermarché par exemple a publié dès le lundi 23 mars, un communiqué en ce sens : « Le manque de main d’œuvre et la demande en berne, causés par la pandémie du Covid-19, font craindre une année compliquée aux fraisiculteurs et asparagiculteurs français […] Intermarché se mobilise pour rappeler aux consommateurs que les maraîchers continuent leur activité afin, chaque jour, d’approvisionner les magasins en produits de saison. Un plan média exhaustif – impliquant réseaux sociaux, spots radio et presse écrite – est organisé par l’enseigne pour faire passer ce message de soutien et de solidarité »**.

Néanmoins, en période de confinement, sur les sites internet de la grande distribution le 23 mars au soir, aucune mention pour les fraises ou les asperges françaises. Certes, entre dimanche et lundi, le délai est court. En revanche, à l’image des primeurs, certains sites de livraison comme monmarché.fr mettaient fraises et asperges françaises en avant. Question : Après une semaine de confinement, les Français retrouveront-ils un peu le goût des produits plus festifs ?

* Le tweet concerne aussi l’agneau et le chevreau de Pâques.

** Le communiqué concerne aussi la pêche (poisson) française.

 

Des articles (plus récents) sur le même sujet :

Les producteurs offrent leurs fraises aux soignants

Fraises : vers un retour à l’équilibre ?

La production d'asperges françaises reprend espoir

Pour la fraise, des contrats de transformation anticipés

En Dordogne, la filière fraise en danger

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Coo'Alliance
Nouvelle-Aquitaine : six OP unies pour fournir la restauration collective
La nouvelle entité Coo’Alliance veut peser dans l’approvisionnement f&l de la restauration collective en Nouvelle-Aquitaine.…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Innovation bio : le consommateur veut être écouté et attend du local mais se moque de la praticité
François Labbaye de Bio Panel a proposé sur Natexpo un éclairage pour comprendre le consommateur bio, sa vision de l’innovation…
Communiquer sur le plaisir des légumineuses et non sur la notion de protéines végétales
[Références mises à jour le 9 novembre 2021] Alors qu’elles sont bourrées d’avantages, pourquoi les protéines végétales peinent-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes