Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le conseil de saison
« En début de lactation, mobiliser les graisses et augmenter la distribution »

Les recommandations d'Yves Lefrileux de l’Institut de l’élevage et la station expérimentale caprine du Pradel pour alimenter son troupeaux.

Une mise à l'herbe précoce permet de maintenir la pousse de l'herbe.
Une mise à l'herbe précoce permet de maintenir la pousse de l'herbe.
© D. Hardy

« Après la mise bas, les chèvres mobilisent leurs réserves adipeuses pour combler le déficit énergétique du début de lactation. Le démarrage de lactation dépend fortement de ce qu’il s’est passé avant et de la quantité de réserves lipidiques qu’elles ont accumulées lors de la deuxième partie de la lactation précédente. Les chèvres ont aussi besoin de protéines. Pour couvrir rapidement les besoins azotés du troupeau, la teneur en protéines digestibles dans l’intestin (PDI) doit parfois atteindre les 120 grammes par kilo de matière sèche. Cela est possible grâce à l’utilisation de luzernes déshydratées ou de tourteaux tout en favorisant l’ingestion de fourrages grossiers. L’apport azoté peut aussi se piloter en regardant le taux d’urée dans le lait qui doit être compris entre 300 et 600 mg par litre. Après la mise bas, la panse va reprendre du volume et l’ingestion va augmenter pendant les deux premiers mois de lactation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
 © D. Hardy
Le lait de chèvre dans la tempête du Covid-19
Les laiteries et les producteurs se sont adaptés à la crise du Coronavirus. Mais les fromages AOP et de tradition souffrent…
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
L'élevage caprin est potentiellement source de pollution mais il permet aussi de stocker du carbone, nourrir la population et entretenir la biodiversité. © 2 prairies/Anicap
Cap’2ER pour évaluer son impact environnemental
Un outil en ligne permet d’évaluer rapidement les impacts environnementaux positifs ou négatifs de son élevage.
La transmission est une étape importante dans la vie d'une exploitation. Il est préférable de réfléchir le plus tôt possible à la succession. © Anicap
Transmettre sereinement son exploitation
L’Anicap, en partenariat avec l’Institut de l’élevage, la Fnec et les interprofessions régionales, a publié début avril un…
Les protocoles de nettoyage doivent être strictement respectés pour garantir l'efficacité des produits. © D. Hardy
« Bien choisir les produits de nettoyage et de désinfection pour la fromagerie »
« Les produits habituels de nettoyage et de désinfection de la fromagerie sont des détergents chimiques qui sont agressifs pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre