Aller au contenu principal

Un nouveau cahier des charges « préparation sanitaire des broutards » est lancé par Interbev

Dans l’optique de lutter contre l’antibiorésistance en limitant l’usage des antibiotiques en élevages, l’interprofession du bétail et des viandes met à disposition de la filière un nouveau cahier des charges pour la préparation sanitaire des broutards, définissant un socle commun.

© C. Delisle - archives

Inscrite dans le plan de filière élaboré fin 2017 lors des Etats généraux de l’alimentation, la lutte contre l’antibiorésistance fait partie intégrante de la stratégie mise en place par la section bovine d’Interbev pour accompagner la filière dans la mise en œuvre d’une préparation sanitaire des broutards. Pour crédibiliser la démarche, un cahier des charges interprofessionnel, définissant un socle commun volontaire a été construit. Désormais disponible, « il apporte plusieurs garanties, notamment que le broutard préparé est valablement vacciné contre les principaux agents infectieux rencontrés en engraissement (le virus respiratoire syncytial bovin, le virus para influenza de type 3, la bactérie mannheimia haemolytica) afin de prévenir et réduire les risques sanitaires grâce à la vaccination », note Matthieu Repplinger, animateur à la section bovine d’Interbev. Le cahier des charges repose sur un porteur de démarche qui organise la commercialisation des broutards.

Lire aussi : Prévention et détection précoce, deux paramètres pour lutter contre les maladies respiratoires

Deux protocoles de vaccination sont possibles, une vaccination précoce (protocole de vaccination complet réalisé dès le plus jeune âge, avant 4 mois, avec un rappel entre un mois et 15 jours avant le départ) ou une vaccination tardive (1 mois à 15 jours avant le départ). Pour crédibiliser la démarche, des contrôles seront réalisés par un organisme tiers.

 

Une sécurisation économique assurée pour le naisseur

D’un côté, le cahier des charges assure à l’engraisseur une préparation de qualité grâce à des attestations signées par le porteur de démarche. De l’autre, il sécurise le naisseur par le paiement d’un coût de préparation pour les broutards commandés. « Le cahier des charges impose que le coût de préparation facturé au premier acheteur soit présenté sur une ligne de facturation spécifique, dont la présence sera contrôlée par l’Organisme Tiers. Le coût supplémentaire facturé sera le fruit de la libre négociation entre les différentes parties prenantes », souligne Matthieu Repplinger. Pour favoriser les négociations, Interbev s’est engagé à fournir un indicateur spécifique, mis à jour annuellement.

Trois fiches de bonnes pratiques à destination des naisseurs et des engraisseurs ont également été élaborées par Interbev avec l’Institut de l’élevage. Ces fiches tout comme le cahier des charges sont disponibles sur le site d’Interbev.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

bovins feedlots Etats-Unis
Des milliers de bovins meurent de stress thermique dans des feedlots aux Etats-Unis
Suite à une vague de chaleur associée à de l’humidité et à l’absence de vent des milliers de bovins sont morts cette semaine dans…
Le plafond de 120 UGB primables par travailleur avec transparence, couplé à un écrêtement au-delà de 1,4 UGB de plus de seize mois par hectare SFP -— la SFP étant calculée ici de la même façon que pour l’ICHN, vont concerner beaucoup d'élevages.
Première approche de la nouvelle PAC sur des cas-types bovins viande
La réforme du premier pilier de la PAC flèche les systèmes allaitants vers l’engraissement. Dans bien des cas, les élevages…
Emmanuel Marcel, directeur des sections Auvergne et Centre de Sicarev.coop. "La production a nettement reculé en Allemagne et contribue à tirer le marché."
Pourquoi le prix des bovins mâles progresse depuis fin 2021
Depuis la fin de l’été 2021, le prix des jeunes bovins affiche une progression ininterrompue. Elle a fini par se transmettre aux…
[Ventes de Lanaud] Le top price à 26 100 euros pour un reproducteur limousin
Fin de saison sur un record, pour les bovins reproducteurs de race Limousine issus de la station de qualification de Lanaud. La…
Feder annonce la mise en place de contrats jeunes bovins et expérimente l’agriphotovoltaïsme
Issu de la fusion de plusieurs coopératives, le groupe Feder fête ses 10 ans et s’impose comme un des principaux acteurs français…
Le croisement avec une race précoce comme l’Angus permet d’obtenir des carcasses plus légères avec un bon état d’engraissement, tout en réduisant la durée d’engraissement et donc les charges. (prendre photo RBV 264 nov 2018 p 34)
Engraisser des bovins plus précoces avec des fourrages grossiers
En jouant sur le type génétique (croisement Angus x Salers) et en optimisant la valeur alimentaire des fourrages, il est possible…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande