Aller au contenu principal

Marché fluide pour les jeunes bovins

Sur le mois de juin 21, le rythme de prélèvement des mâles en ferme a été plus dynamique que celui des quatre années antérieures. Les cotations des jeunes bovins sont tirées par l’allègement du marché européen.

jeunes bovins Charolais
© S.Bourgeois

Les cours du jeune bovin U en France se maintiennent depuis le printemps au-dessus de ceux des années 2018 et 2019. « Les abattages sont dynamiques, tirés par la hausse de la demande » présente l’Institut de l’Elevage dans sa lettre de conjoncture mensuelle Tendances.

 

 

Les ventes sont toujours tirées par l’Allemagne, où l’offre est en retrait. Selon l’Institut de l’Elevage, le déclin de l’engraissement en Allemagne devrait se poursuivre sur les six prochains mois d’après l’enquête cheptel sur un rythme de -4 %. « La consommation dynamique contribue également à tirer les prix. Les confinements et fermeture des écoles restaurants répétés ont conduit à un report des achats de la restauration hors domicile vers le commerce de détail. »

Les cotations des jeunes bovins sont entrés dans cette période estivale à des niveaux élevés en Espagne avec la réouverture de la restauration commerciale. « Les déhanchés se vendent à plus de 8 euros/kg. Les opérateurs rapportent toutefois leurs difficultés à valoriser les avants vers la Grèce et le Portugal alors que le marché algérien est devenu poussif depuis la fin du ramadan. » La reprise de l’épidémie pourrait toutefois nuire rapidement à la valorisation des carcasses avec de nouvelles restrictions.

Lire aussi : FNB : une baisse des soutiens couplés aux bovins viande de 10 à 18 % entre 2023 et 2027

En Pologne, après quinze ans de développement, la production de jeunes bovins plafonne au moment de la reprise de la restauration commerciale partout en Europe. « Les quartiers arrière ont vu leur prix flamber depuis mi-mai. ».

Il n’y a qu’en Italie que les prix des jeunes bovins plafonnent. « La demande se porte vers toujours plus de viande de femelle, avec une offre de mâles restée abondante suite à la mise en place de nombreux broutards à partir de l’été 2020. »

Lire aussi : Des prix pour la viande bovine prévus à la hausse en Europe sur le second semestre

Les plus lus

Charlie Peltier est installé depuis trois ans. Son système fourrager est basé sur un ensilage de méteil pour le volume et les prairies multiespèces pour la qualité.
En viande bovine, une installation bien pensée et bien vécue

Installé depuis trois ans en Loire-Atlantique, Charlie Peltier a choisi de conduire un système naisseur économe et autonome en…

génisses rouges des prés
Pac : le montant de l’aide aux bovins allaitants de plus de 16 mois fixé à 106 euros par UGB

À compter de la campagne 2023, les deux aides distinctes pour les bovins allaitants (ABA) et laitiers (ABL) sont remplacées…

Vidéo : retrouvez le replay du concours de la race charolaise en direct au Salon de l'Agriculture 2024

Retrouvez ici le direct vidéo du grand ring du Salon International de l'Agriculture (Sia) 2024 à Paris et suivez en live le…

blonde d'Aquitaine salon de l'agriculture 2024
SIA 2024 : une blonde d'Aquitaine explose les scores des enchères à 28,40 euros le kilo de carcasse

Au Salon de l’Agriculture, l’OS France Blonde d’Aquitaine Sélection a organisé sa fameuse vente prestige ce lundi 26 février…

Entrer et sortir des pâtures sans descendre du tracteur
Entrer et sortir des pâtures sans descendre du tracteur

À Montravers dans les Deux-Sèvres, Samuel Ouvrard a intégré un ressort aux fils qui constituent les portes d’entrée de ses…

vaches de race aubrac
MHE : les critères d’éligibilité pour bénéficier de l’aide d’urgence sont précisés par décret

Dans un décret paru au Journal officiel ce 4 février 2024, le ministère de l’Agriculture détaille le plan d’aide…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande