Aller au contenu principal
Font Size

Engraissement
En Basse-Normandie le prix d´intérêt individualisé du jeune bovin


En Basse-Normandie, les réseaux d´élevage viande bovine ont retenu, pour étudier l´opportunité de l´engraissement de jeunes bovins, la méthode du prix d´intérêt par rapport à la production de céréales.
Le principe est de calculer, pour une exploitation donnée et à un moment donné, le prix de vente du kilo de carcasse qui permet un équilibre entre la valorisation d´une surface par la vente de culture et la valorisation de cette même surface pour engraisser des jeunes bovins.
Cette approche intègre la rémunération de la main-d´oeuvre supplémentaire pour la conduite des jeunes bovins (qui vient en plus du travail de production de cultures, céréales et maïs, sur la surface considérée) et ses contraintes particulières. C´est le cas de la disponibilité nécessaire pour la surveillance qui peut influencer d´autres travaux.

Une approche très complète
Les investissements spécifiques pour l´atelier jeunes bovins mais aussi les frais liés à l´utilisation plus importante du parc matériel existant (stockage et distribution de l´alimentation, gestion des effluents.) entrent en ligne de compte. Il est ainsi tenu compte du fait que ces équipements vont vieillir plus vite s´ils sont utilisés pour un atelier supplémentaire. Le calcul intègre aussi bien sûr, les charges financières liées aux investissements.
En bref
Prix d´intérêt/kg de carcasse produit à l´ha = coût du maigre + charges opérationnelles des jb/ha
+ coût aliment acheté + frais divers d´élevage
+ charges de structure spécifiques de l´atelier jb/ha + mécanisation + frais financiers + frais divers (eau.) + main-d´oeuvre + amortissements
+ marge culture de vente/ha
- prime à l´abattage JB/ha

Renseignements auprès de l´Institut de l´élevage à Caen et des chambres d´agriculture des départements 14, 50, 61.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

Bâchage des silos : des pistes pour dégager les pneus
Machinisme
La bonne conservation du tas d’ensilage passe par la pose d’une couverture parfaitement hermétique. Si la qualité des bâches est…
L’intérêt de l’épeautre en alimentation du troupeau allaitant tient à la présence des glumes.
L'épeautre, une céréale qui n'apporte pas que de l'énergie
Par la présence des enveloppes du grain riches en cellulose, l’épeautre est utile en engraissement pour sécuriser la ration. Il…
carte Arvalis estimation date de début de récolte du maïs ensilage
Les ensilages de maïs pourraient débuter plus tôt que prévu
Arvalis a publié une carte des dates de début possible des chantiers d'ensilage de maïs. Ce sera autour du 20 août en Rhône-Alpes…
broutards charolais au pré
L'offre en broutards restera limitée dans les prochains mois

Au 1er juin 2020, on dénombrait 511 000 mâles de race allaitante âgés de 6 à 12 mois dans la BDNI : un effectif en recul de 3…

David Durand, éleveur au GAEC des Gariottes (à gauche) et Christophe Seringe, technicien d’élevage à la SCA Le pré vert (à droite), un tandem de choc pour développer le veau rosé bio. © E. Durand
Le veau rosé bio comme alternative au broutard
Le veau rosé bio s’est développé depuis une dizaine d’années dans le Sud-Ouest. Pour le Gaec des Gariottes en Corrèze, cette…
Le marché des reproducteurs bovins allaitants à l’heure du coronavirus
Sur le marché intérieur, le commerce des bovins reproducteurs allaitants est pénalisé par la décapitalisation, la mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande