Aller au contenu principal

[Covid-19] 79 personnes testées positives pour le cluster Tradival

Le nombre de cas confirmés au 24 mai chez Tradival (groupe Sicarev) à Fleury-les-Aubrais dans le Loiret est désormais de 79 : 62 cas chez les salariés et 17 cas dans leur entourage familial ou amical, selon l'Agence régionale de Santé Centre-Val de Loire. Les personnes touchées sont placées en quatorzaine. Il n'y a pas de cas grave à ce jour. Le suivi des "personnes contact" se poursuit.

Fermé par décision préfectorale il y a une semaine, le travail reprend à l'abattoir en ce lundi 25 mai, après consultation des représentants du personnel.

 

«Les cas positifs concernent essentiellement l’unité de découpe», précisait le 21 mai l'ARS Centre-Val de Loire, et «aucun salarié des entreprises prestataires ou fonctionnaires de la DDPP (services vétérinaires, NDLR) n’a été identifié comme porteur.»

Pour l'abattoir Kermené (mouvement E. Leclerc), l'ARS a recensé en tout 109 cas positifs à l'abattoir selon le communiqué du 20 mai. Après un premier dépistage le 15 mai, une seconde campagne a en effet été menée le 19 mai auprès de 818 personnes et elle a fait apparaître 44 cas supplémentaires. Ces employés testés positifs et certains de leurs contacts sont à présent confinés à leur domicile.

 

Lire aussi : L'allemagne va interdire la sous-traitance dans les abattoirs

La restauration chaînée redémarre sur de nouvelles bases

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bovins Viande.

Les plus lus

 © C.Delisle
Un « RIP » qui agace bien des acteurs de la ruralité
Un Référendum d’initiative partagée pour les animaux a été lancé début juillet par le journaliste Hugo Clément. Cette initiative…
Un marché des broutards mâles sérieusement engorgé
La demande n’est pas au rendez-vous pour les taurillons finis et l’abondance de cette marchandise dans la plupart des pays…
Claude Piet (à droite) et Mickaël Lelaure de Terrena. « Le changement le plus net est que les jeunes bovins sont plus calmes et passent plus de temps couchés. » © S. Bourgeois
Une alimentation compacte pour éviter tout tri de la ration
Au Gaec des Puits dans le Maine-et-Loire, de l’eau est ajoutée dans la ration complète des jeunes bovins, depuis deux ans. Ce…
Le bâtiment de la Sepab permet de faire le tampon entre l’arrivée des animaux et leur chargement sur le bateau dans des conditions confortables. A Tarragone (Espagne), principal concurrent de Sète, ils attendent dans les camions ! © Sepab
Sète, le seul port européen certifié bien-être animal
À Sète, les animaux sont choyés dans un bâtiment flambant neuf. L’acheminement et le séjour au port sont certifiés bien-être…
 © C. Mandin
Cédric Mandin, FNB : « il faut se focaliser sur les indicateurs de marché »
Cédric Mandin, éleveur en Vendée et secrétaire général de la Fédération nationale bovine, tire le bilan de l’action de retenue en…
infographie export de bovins vifs sur pays tiers
Maghreb et Moyen-Orient ont faim de viande sur pied
Les exportations de bovins vivants vers les pays tiers diversifient les débouchés du bétail français. Les pays du pourtour sud et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site bovins viande
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière bovins viande
Consultez les revues bovins viande au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière bovins viande