Aller au contenu principal

François Mellon, ardent défenseur d'une bio novatrice

François Mellon, agriculteur dans l'Oise sur 125 hectares.
© V. Noël

Agriculteur dans l’Oise sur 125 hectares, François Mellon est un pionnier… qui a pris son temps. C’est en 2000, grâce aux Contrats territoriaux d’exploitation (CTE) qu’il découvre le bio, mais ce n’est qu’en 2010 qu’il convertit toute sa ferme. « Il faut avoir le temps de faire évoluer son esprit, car le bio, ça demande de changer son organisation », explique-t-il. Pragmatique avant tout, l’agriculteur a fait le pas quand il a vu qu’il pouvait sécuriser sa rotation avec la luzerne grâce à la mise en place d’une filière biologique au sein de la coopérative de déshydratation voisine. Au fil des années, François Mellon est devenu un ardent défenseur de ce mode de production, qu’il soutient sans idéologie mais avec des arguments très terrain et qu’il pousse au sein de la chambre d’agriculture, en tant que membre du bureau.

Aujourd’hui, l’agriculteur a quasiment abandonné la luzerne et les productions fourragères au profit de cultures destinées à l’alimentation humaine. La cameline, qu’il transforme en huile, les lentilles qu’il vend en direct, mais également la rhubarbe font partie de ses productions phares, les plus rentables. « Je vends de plus en plus, la demande explose, les sollicitations n’arrêtent pas ! », se réjouit le producteur. Pour François Mellon, les besoins sont largement inassouvis et le bio a très clairement de beaux jours devant lui.

Les plus lus

La nouvelle législation sur l'agriculture biologique reportée au 1er janvier 2022
Initialement programmée pour le 1er janvier 2021, l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur l'agriculture biologique a…
Bières : boom de l’artisanat et du local en bio
Le marché de la bière bio explose, avec un taux de progression estimé à +24 % en 2019 par l’Agence bio. Ralenti par la crise…
Offre limitée en céréales bio, une menace pour la dynamique de la demande ?
Avec la croissance de la consommation en produits bio se pose la question de l’offre. En céréales bio, ça tient… pour le moment,…
« L’agriculture bio s’organise partout en France »
Les Marchés
Tirée par la consommation, la production française en agriculture biologique progresse dans toutes les filières. Elle représente …
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Fruits et légumes
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Blé dur : ruée sur les pâtes bio
Toujours en progression, la filière Pâtes bio française, encore modeste, a profité du confinement pour se faire connaître et…
Publicité