Aller au contenu principal

La Limousine et la sélection : une passion

Au nord de la Lozère, sur la commune de Rimeize, Mickaël Brunel s'est installé en Gaec avec son père Christian en 2020.

Au nord de la Lozère, sur la commune de Rimeize, Mickaël Brunel s'est installé en Gaec avec son père Christian en 2020.
Au nord de la Lozère, sur la commune de Rimeize, Mickaël Brunel s'est installé en Gaec avec son père Christian en 2020.
© DR

À l'origine composée d'un troupeau de 20 montbéliardes sur 33 ha, l'exploitation familiale s'est développée progressivement pour atteindre aujourd'hui 90 mères limousines et la descendance pour le renouvellement sur une surface totale de 194 ha. « Aujourd'hui nous avons atteint notre rythme de croisière. Aurélie, ma compagne, va remplacer mon père et nous souhaitons travailler sur l'amélioration du cheptel », souligne Mickael Brunel.
C'est en 2006 que Christian brunel décide de changer de race et de monter un troupeau de limousines pour ses qualités principales : facilité de naissance, performances de croissance et viande... mais surtout par passion ! Au fil des années, des vaches et des génisses pleines sont achetées via le GIE Liredoc, et dans le même temps, Jean-Michel Couzi de Coopelso réalise les plans d'accouplement avec des taureaux issus d'IA pour augmenter le niveau génétique du troupeau. Mickaël Brunel sélectionne ses animaux sur les fondamentaux de la race mais a aussi ses propres critères : « Nous voulons avant tout des facilités de naissance, de bonnes qualités maternelles, des animaux de style mixte-viande avec de grosses épaisseurs de dessus, sans oublier la docilité qui est primordiale à nos yeux ».
Le Gaec Brunel du Crouzet est adhérent au contrôle de performance (VA4) depuis 2013, et au Herd-Book Limousin depuis 2017. C'est cette même année, que par passion, Mickaël Brunel a commencé à participer aux différents concours de la race (départemental, interrégional et national). En plus de partager de bons moments entre éleveurs, l'objectif est de pouvoir se comparer pour progresser et de montrer le style d'animaux que l'élevage produit. « Aujourd'hui le travail porte ses fruits puisque de plus en plus d'animaux sont vendus pour la reproduction », poursuit Mickael Brunel.

Les plus lus

une urne et des bulletins de vote
Le panorama législatif cantalien se dessine petit à petit

Le dépôt officiel des listes sera bouclé ce dimanche soir en préfecture. En attendant, les binômes se dévoilent peu à peu…

Deux attaques de loup dans le Puy-de-Dôme

Deux attaques de loup ont eu lieu à Perpezat dans le Puy-de-Dôme les nuits du 8 et 9 mai. Elles viennent s'ajouter à celle…

Deux génisses salers croisées au pâturage.
Perles du Massif : pourquoi Jean-Paul Bigard a sollicité la FDSEA du Cantal ?

Jeudi 6 juin, le PDG du groupe Bigard en personne sera à Trizac pour présenter la filière de génisses bouchères “Perle du…

Chassé-croisé de mai, à l'estive de Récusset

La “fête” de l’estive à la Coptasa, c’était cette semaine avec la montée d’une bonne partie des bovins sur les unités de…

Deux personnes attablées en extérieur
Pourquoi leur aventure se poursuivra loin du Cantal ?

Élevage limousin réputé, ferme-auberge et innovations agrotouristiques (tente bulle, food-truck, etc.) auront marqué le…

Hôtellerie-restauration dans le Cantal : début de saison pourri

Début de saison touristique compliqué pour le secteur CHR dans le Cantal, remontés contre l’implantation de chaînes nationales…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière