Aller au contenu principal

Vinification
Les effets des copeaux testés dans la durée

Selon une étude de la chambre d’agriculture de Gironde, les copeaux de bois frais utilisés en vinification de vins rouges ont des effets positifs. Et ces derniers semblent perdurer dans le temps.

Les effets apportés par les copeaux de bois frais utilisés en vinification ne s’estompent pas dans le temps à condition que le vin soit conservé correctement, selon une étude menée par la Chambre d’agriculture de Gironde.
Les effets apportés par les copeaux de bois frais utilisés en vinification ne s’estompent pas dans le temps à condition que le vin soit conservé correctement, selon une étude menée par la Chambre d’agriculture de Gironde.
© P. Cronenberger

Une expérimentation (1) menée par la Chambre d'agriculture de la Gironde sur les millésimes 2006, 2007 et 2008 apporte des réponses intéressantes sur la tenue dans le temps de l'effet des copeaux de bois frais utilisés en vinification. Les vins avaient été vinifiés en conditions réelles dans des cuves de 200 à 400 hl. La persistance des effets positifs observés a été jugée après 12 et 24 mois de conservation des vins en bouteille. Et l'évolution dans le temps des lots traités a été notée par rapport à celle des témoins non traités conservés dans les mêmes conditions. « Pour ce qui est de l'expression aromatique, notamment l'expression du fruité, qui est un des effets les plus recherchés avec cette nouvelle technique, précise Jean Christophe Crachereau, en charge de ces essais, il ressort que l'effet positif quand il est apparu sur un vin persiste dans le temps et qu'il ne s'estompe pas. Le gras et la sucrosité, quand ils ont été notés après vinification, se maintiennent aussi. En revanche, le peu de boisé parfois observé se fond rapidement et tend à disparaître. »

Point important, il arrive que certains vins traités ressortent avec une légère amertume en fin de bouche. Cet effet tend à diminuer avec le temps.  Ces résultats peuvent expliquer que des vins parfois jugés moins agréables après traitement en vin jeune, se retrouvent préférés aux témoins après vieillissement. Enfin, une précision s'impose quant aux conditions de conservation. En cas de mauvaise isolation du bâtiment et de fortes variations de température, l'effet positif sur le fruité aura tendance à s'estomper et la dureté finale persistera.

(1) Les essais réalisés en appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieurs et Médoc-Haut Médoc ont été financés par les ODG correspondantes

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
L'agrivoltaïsme dynamique consiste à laisser passer le soleil dès lors que la culture en a besoin, et faire de l'ombre tout en produisant de l'électricité lorsque les besoins de la culture sont satisfaits. © Sun'R
L'agrivoltaïsme se développe avec la viticulture comme priorité

L’agrivoltaïsme a le vent en poupe. L’entreprise Sun’Agri a annoncé fin mars avoir noué un partenariat avec Engie Green,…

20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole